LOUDBLAST - Burial Ground

Chronique

Pochette de l'album Burial Ground par LOUDBLAST
  1. A Bloody Oath
  2. Darkness Will Abide
  3. Ascending Straight in Circle
  4. Soothing Torments
  5. From Dried Bones
  6. I Reach the Sun
  7. Abstract God
  8. The Void
  9. The Path

Site(s) du groupe :

Site web de LOUDBLAST
Par olivier no limit

Publié le 13/04/2014

Télécharger légalement

 
Il y a une chose chez les metalleux : quand un groupe s’enferme dans un style, on lui reproche (parfois) de tourner en rond et quand il prend des risques et change de genre on rétorque que c’était mieux avant. Bon je pastiche, la seule chose impardonnable c’est d’édulcorer la musique. Pourquoi ces considérations ? Pour vous parler de « Burial ground » par LOUDBLAST.

Il y a des dents qui vont grinçer ! Soit de satisfaction, soit de dépit, soit de surprise, mais, pas de doute, « Burial Ground » est un album dont on a envie de parler.

C’est au GRILLEN (Colmar) que j’ai découvert LOUDBLAST sur scène. J’étais venu pour voir BENIGHTED, ne fut pas déçu, mais la claque arriva quand le groupe de Stéphane Buriez exécuta son set. Du coup je n’ai eu de cesse de chroniquer leur nouvelle offrande, ayant entendu des titres comme « A Bloody Oath » qui m’avait surpris et happé.

Alors il est sûr que ceux qui n’avaient pas aimé « Frozen Moments », sorti il y a trois ans, risquent de tirer la tête. Ici, encore, on met beaucoup l’accent sur des tempos mid qui trainent derrière eux de la lourdeur et des ambiances vraiment malsaines.

Effectivement ils continuent à diluer du black dans leur death qui ne souffle plus vraiment du côté thrashy et de ses riffs immédiats et agressifs. Est-ce dû à la présence de Darkhan (ex-TAAKE, DRAKHIAN, FORNICATION, BLACK DEMENTIA) . Le metal noir règne de plus en plus en maitre.

Après ce groupe n’a plus rien à prouver et puis franchement à l’écoute de » A Bloody Oath » je me suis foutu de toutes les autres considérations. J’adore ce titre, la façon de chanter de stephane, le riff, le solo de fin .Je me le suis écouté un bon nombre de fois avant de passer au reste.

C’est sûr, on est à des siècles de « Disincarnate ».

Et puis je tombe en arrêt sur les morceaux suivant:

 " Soothing Torments" qui laisse pulser un mid tempo obsédant et qui me fait autant d'effet qu'un SATYRICON période "now,diabolical"".From Dried Bones"simple, efficace et hypnotique",I Reach the Sun" très black, mélodique et plutôt moderne, " Abstract God " heavy et old school ". The Path" qui termine l'album en apocalypse et qui est véritablement bien placé pour être en fin de parcours de ce voyage sonique, particulièrement malsain et sans espoir, tout en empruntant des chemins harmonieux.

 Perso, et si je devais utiliser des comparaisons faciles, ce que j'aime dans cet album, pourtant blindé de quelques blast beat, ce sont les mid tempos, qui je le répète m'ont donné autant de plaisir que ceux isutés par SATYRICON et les instant lourds, heavy et sombres, dont se nourri parfois un certain AUTOPSY (voir chronique du dernier album à venir).

 Cet album est bon et je me fous des avis contraires, j'y ai pris mon pied, point barre, même s’il est vrai qu’ils y a quelques titres plus faibles.

 
Ce cd m'a été envoyé par LISTENABLE RECORD et sort le 28 avril

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports