LUSTRE - They Awoke To The Scent Of Spring

Chronique

Pochette de l'album They Awoke To The Scent Of Spring par LUSTRE
  1. Part I
  2. Part II
  3. Part III
  4. Part IV

Site(s) du groupe :

Site web de LUSTRE
Par Dzo

Publié le 19/08/2012

 

Originaire de Suède, Lustre est un one man band formé en 2008 par Nachtzeit. Malgré son jeune âge, le projet a fait preuve d’une grande productivité, alignant ainsi pas moins de trois EP et trois full-lenght, celui-ci y compris. Il faut préciser aussi que les artworks (ou simplement les photos de paysage caractérisant la plupart des pochettes de la formation) sont réalisés par Nachzeit lui-même.

‘They Awoke To The Scent Of Spring’ évolue dans un univers Black atmosphérique croisé avec l’Ambient, où règne en maître une très grande mélancolie, qu’on retrouvait notamment sur les tout premiers albums de Mortiis, vous savez ce gugus qui ne se montrait jamais sans son masque de troll, dans la période ‘Keiser Av En Dimension Ukjent’.

Dans la même veine donc, on parcourt les plaines sombres et boisées de la Suède au travers de compo approchant chacune les dix minutes d’écoute. L’album se scinde en deux parties distinctes; les deux premiers titres offrent un Black atmosphérique, tandis que les deux derniers naviguent dans un ambiant sombre et simpliste.

‘Part I’ et ‘Part II’ se veulent lancinantes et tiraillées par la douleur, avec la voix de Nachtzeit complètement éraillée et incompréhensible. La rythmique lente et douloureuse de la guitare, avec l’aspect de la batterie très mid-tempo en retrait rappel fortement l’univers de Coldworld, également un one man band allemand dans la même veine.

‘Part III’ me replonge quant à lui dans l’univers froid et dépouillé de ‘Filosofem’ de Burzum. Pas de voix ni de guitare, uniquement une ambiance minimaliste mystique et sombre où l’esprit voyage. Même constat pour le dernier morceau, que je trouve personnellement très réussi, malgré la simplicité qui le caractérise.

C’est sur que c’est du vu et du revu, Lustre ne réinvente pas la poudre déjà bien malmenée par bon nombre de groupes, mais ‘They Awoke To The Scent Of Spring’ fait preuve tout de même d’une certaine maturité et arrive à transmettre de l’émotion à l’auditeur avec cet univers froid, simpliste et envoûtant.

Celui qui est avide des groupes que j’ai cité plus haut sera certainement séduit et comprendra l’intensité de cet album, mais rebutera sans doute l’autre partie du public. De toute façon avec ce type de musique, c’est souvent tout ou rien, ou on adhère totalement, ou on déteste.

On peut cependant reprocher une certaine redondance et lassitude qui peut s’installer en parcourant ce disque, ce qui est un peu l’éternel problème de ce style. Personnellement, cela ne m’a pas empêché d’apprécier cette pièce que Lustre propose. A vous après de vous faire votre propre opinion, toujours est-il que je conseille vivement l’écoute de cet opus, qui prendra toute sa dimension pendant les longues nuits hivernales pendant que le blizzard cognera à notre fenêtre.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports