LYZANXIA - locust

Chronique

Pochette de l'album locust par Lyzanxia
  1. Prime Thrill
  2. Underlie
  3. Separate World
  4. Light Transition
  5. Parasitic Growth
  6. The Clamp
  7. Mind Tracker
  8. Hundred-Story Moth
  9. Tomorrow Died
  10. Subhero Zero
  11. Father Râ

Site(s) du groupe :

MySpace de Lyzanxia
Style : voir chronique
Par .:Niklas:.

Publié le 10/06/2010

 

« Locust » représente déjà le quatrième album de Lyzanxia ! Il aura fallu l’attendre pas moins de quatre ans ! En effet, après des débuts très prometteurs leur troisième production, « Unsu » avait quelque peu ralenti l’ascension des Angevins. Alors, est-ce que ce « Locust » sera réhabiliter les espoirs fondés en eux ?

Et bien il faudra reconnaître que l’expérience acquise dans leurs différents side-projects (One Way mirror, Phaze I) ont porté leurs fruits. Le Lyzanxia cru 2010 marque un tournant. En effet, leur Thrash très scandinave s’étoffe allègrement de mélodies, ce qui rend l’ensemble des compos terriblement plus efficaces qu’auparavant.
En effet, Les frangins Potvin ont fait le pari de ralentir un tantinet le tempo, ainsi les morceaux font la part belle au mid-tempo qui d’une part renforce les accélérations, et d’autre part laissent place à des soli d’excellente facture. Les compos sont également plus aérées par des refrains ô combien accrocheurs ! Sans doute s’agit-il de l’effet collatéral du passage chez one-way mirror. Ces refrains sont vraiment la force de ce « Locust », tout en puissance et en finesse, ils sont immédiatement addictifs. En vrac on pourrait citer « Underline », « Seperate World », « Light Transition” ou “Hundred-Story Moth”…
Techniquement, la fratrie de guitaristes nous livre des parties toujours d’un excellent niveau où gros riffs côtoient soli frénétiques. Le couple basse/batterie est on ne peu plus carré et assure le job de groove et d’impact avec une double pédale bien huilée ! La réelle surprise vient plutôt du côté des chants. Alors qu’auparavant, on aurait pu les sentir un peu poussifs et monocorde, les frères Potvin ont largement étayé leur jeu avec des nuances des plus croustillantes. Chant clair, hurlé et guttural tout y est ! Et c’est un gros travail sur la prod qui permet à bien mis en valeur ces gros progrès.

La prod justement, aux petits oignons ! Et pourtant, le disque a été presque entièrement fait à la maison. En effet, contrairement aux précédents opus, ils ne sont pas allés enregister en suède chez Fredrik Nordstrom (In Flames, Dark Tranquility, The Haunted...) mais bien dans leur propre studio. Seul le Mastering a été confié à Björn Engelmann (Behemoth, Meshuggah, Rammestein).

Si la recette semble éculée, force est de constater que chez Lyzanxia la sauce prend diablement bien. « Locust » est un album catchy, qui se démarque des productions scandinaves du genre, en offrant un album aux sonorités différentes de ce que l’on peu avoir l’habitude d’entendre. « Locust » est bien sûr à ne pas manquer sur CD mais aussi et surtout sur scène !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports