MAGOA - Imperial

Chronique

Pochette de l'album Imperial par MAGOA
  1. Imperial
  2. Resistance
  3. Sailors
  4. Kill Us
  5. Merge
  6. Remember
  7. Faith
  8. Afterglow
  9. Endlessly
  10. Pray for Us
  11. Untouchable
  12. The First Day

Site(s) du groupe :

Site web de MAGOA
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 30/10/2016

Télécharger légalement

« Imperial » du groupe MAGOA.Troiséme fois que je chronique ce groupe Français né en Ile de France et j’en suis heureux car là, ils viennent de faire preuve d’une maturité qui porte leur musique encore plus haut. On retrouve tous les ingrédients qui avaient fait le succès de «Topsy Turvydom » paru en 2013, mais en plus aboutit. Et pour ceux qui ne connaissent pas voilà de quoi il en retourne.

Musique de djeun’s qui mélange au sein de ce qu’on pourrait nommer du metalcore, quelques influences précises. D’un côté du post hardcore, basé sur des riffs syncopés, parfois coupés à la tronçonneuse, ou pouvant mettre l’accent sur un certain groove. Et pour ne pas lasse l’auditeur, c’est aussi bien pulsé sur des tempos lents que rapides. Cet aspect H & C apporte un côté organique et virulent à leur musique. Ensuite les voix harcore. Elles sont hurlées comme le veut la nouvelle mouvance mais peuvent aussi rester dans les clous de la tradition. Une de celle de «Sailors » ne ressemble-t-elle pas au gosier de Gary Meskil (PRO –PAIN) ? Je dis les voix, car ils en a un petit bouquet allant du « à gorge déployée », en passant par le profond et caverneux pour atteindre le plus aigu.

Et là ce que j’aime, si on considère leur musique comme étant du metalcore, c’est qu’il n’y a pas de voix emo et édulcorées, même sur « Eat You Alive » où un gosier clair se paye la part du lion. Enfin, pour apporter la touche musicale, il y a le clavier qui donne à leur metal une petite note indue (Party Time). Que ce soit en intro ou tout au long de leurs compositions elles posent un plus. En poussant un peu le trait, certaines parties électro me font un peu penser à celles qu’on trouve dans RAMMSTEIN. Grâce à cet apport musical, leur musique gagne en profondeur, en intensité émotionnelle et donne à leur hardcore agressif de vraies mélodies qui arrivent à ne faire qu’un avec le reste.

De plus autant ils arrivent à poser des refrains fédérateurs plutôt virils en forme d’hymne (Imperial, Pray for Us), autant ils peuvent jouer dans quelque chose de plus velours comme l’intro de « The First Day » ou « Intouchable » qui a un côté new wave des 80’. Bref, avec cet album ils font preuve de rage, d’émotion, mais aussi de musicalité, tout en parlant clairement à ceux qui aiment la musique dedjeun’s. Quant à moi, juste merci de pondre et de redorer le blason du metalcore au sens large !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports