MALEVOLENCE - Self Supremacy

Chronique

Pochette de l'album Self Supremacy par MALEVOLENCE
  1. Self Supremacy
  2. Trial by Fire
  3. Severed Ties (ft. Andrew of Comeback Kid)
  4. Wasted Breath (ft. Kevin of The Merciless Concept)
  5. Body Count
  6. am on West St
  7. Slave to Satisfaction
  8. Spineless
  9. True Colours
  10. Outnumbered
  11. Low Life

Site(s) du groupe :

Site web de MALEVOLENCE
Par olivier no limit

Publié le 09/06/2017

Télécharger légalement

« Self Supremacy » deuxième album du groupe Anglais de hardcore MALEVOLENCE. Alors mettons les choses au point. Ici on a le droit à du hardcore pur souche dans la veine d’un HATEBREED ou d’un MADBALL. Effectivement on y retrouve tous les ingrédients propre au genre, à savoir, un son « bulldozer « très lourd et agressif, une voix H&C genre ours mal léché, de nombreuses brisures de rythmes, des breakdowns en pagaille. Mais il n’y a pas que cela.

 

En fait je vous ai menti, enfin juste à moitié, car je viens de vous décrire ce qui fait la colonne vertébrale de leur musique pour bien que vous compreniez que la base de leur H&C est bâti sur du « true », du vrai pur souche. Là-dessus se rajoutent, se greffent, des influences metal genre groove thrash (Self Supremacy, Severed Ties), teintées d’un peu de sludge (Severed Ties), et d’une multitude de plans de guitare servis en solo ou en riff , le tout emballé dans une technique moderne assez proche d’un death prog ; et pour terminer le tableau ,ça baigne dans une aura aux ambiances inquiétantes. Alors oui, c’est du metalcore, mais pas celui hurlé que vous avez l’habitude d’entendre et qui alterne avec des voix claires et des mélodies emo, rien à voir ; ici on mélange, on joue la carte du crossover tout en respectant les racines primales du style. Beaucoup de tempos saccadés et tressautant sur « Self Supremacy », du speed sur « Low Life », des riffs chiadés et un peu arabisant sur « Wasted Breath, un peu d’acoustique (4am on West St (des blast beat aussi et des instants très lourd et très lents.

 

J’aime bien quand ils donnent dans leur coté groove comme sur « Severed Ties » ou « Slave to Satisfaction », les rythmiques y dégagent « un plus » qui accroche bien les neurones. De plus il y a une deuxième voix qui se greffe à la première et qui revêt quelques accents du chanteur de CROWBAR ce qui est loin d’être désagréable. Après il vous faudra écouter attentivement leur musique car elle est tellement pleine de circonvolutions qu’elle ne se chope pas au premier coup. Cependant certains diront que leurs titres se ressemblent un peu et ils auront raison : ici on est plus dans l’organique et le technique que le mélodieux ; seulement voilà, à la base le hardcore se vit comme une musique de pulsion et cela il ne faut pas le perdre de vue. Alors chacun choisira son camp ; perso j’aime bien leur démarche qui se démarque de celle de leurs congénères et puis il y a cette puissance

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports