MASSACRE - Back from Beyond

Chronique

Pochette de l'album Back from Beyond par MASSACRE
  1. As We Wait to Die
  2. Ascension of the Deceased
  3. Hunter's Blood
  4. Darkness Fell
  5. False Revelation
  6. Succumb to Rapture
  7. Remnants of Hatred
  8. Shield of the Son
  9. The Evil Within
  10. Sands of Time
  11. Beast of Vengeance
  12. Back from Beyond
  13. Honor the Fallen

Site(s) du groupe :

Site web de MASSACRE
Par olivier no limit

Publié le 04/03/2014

 

Vous aimez la musique douce ? Le metal plein de nuances ? Le symphonique ? Ce qui est clair et gentillet comme une belle eau de source? Alors barrez-vous de là !! MASSACRE REVIENT !!!

Né en 1984, il eut en son sein Rick Rozz, Bill Andrews qui jouèrent dans DEATH. Il faut dire que l’histoire de ce groupe est jalonné de séparations et de renaissance continuelles, d’où le peu d’albums au compteur. Outre les démos, ce « Back from Beyond » n’est leur troisième album.

Ici il s’agit de death old school made in floride, là où tout commença au début des 80.Aprés EHUMED, AUTOPSY (dont un album arrive bientôt) nous revoilà avec une preuve supplémentaire que les vieux n’ont pas perdu les crocs !

Le line up est le suivant : il y a un membre fondateur, Frederick "Rick Rozz" DeLillo à la guitare, Edwin Webb au Chant, Mike Mazzonetto à la Batterie et un certain Terry Butler à Basse, qui fut aussi là dans les débuts du groupe et qui joua avec DEATH, OBITUARY et SIX FEET UNDER !

Musicalement leur death est vraiment tourné vers l’aspect noir de la chose. Il est sombre,gras, puissant et puise plus ses sonorités du côté de l’enfer que de celui des petites fleurs.

Agressif, porté par des structures death traditionnelles mais aussi par des rythmiques qui peuvent charrier en leur sein un aspect thrashy comme sur « Remnants of Hatred » .

Le growl est vraiment « du gosier caverneux et méchant », appuyé parfois par un autre un peu plus fielleux. Quant aux solos ils sont plus là pour faire du bruit, ajouter une note de chaos à l’ensemble et me font penser à ceux de SLAYER.

C’est efficace, du côté de la brutalité ou de la lourdeur inquiétante, parfois un peu répétitif et cela sent le death old school à plein nez.

Cela sort le 24 mars.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports