MAYLENE AND THE SONS DISASTER - II

Chronique

Pochette de l'album II par Maylene and the sons disaster
  1. Memories of the grove
  2. Dry the river
  3. Plenty strong and plenty wrong
  4. Darkest of kin
  5. Raised by the tide
  6. Wylie
  7. Death is an alcoholic
  8. everyone needs a hasting
  9. Don't ever cross a trowell
  10. Tale of the runaways
  11. The day hell broke loose at sicard hollow
Par olivier no limit

Publié le 16/05/2007

 

(Style : southern heavy rock / métal). Originaires d’Alabama, les musiciens de Maylene and the sons disaster, nous livrent, pieds et poings liés, leur deuxième album appelé sobrement « II ». Autant dire qu’ils ont accouché d’une petite merveille dans le genre, qui pourrait se résumer ainsi : comment relooker le rock sudiste à la sauce métal. Déjà la pochette met dans l’ambiance et annonce la couleur, ce cd est un album concept basé sur l’histoire de la femme gangster Ma barker.

Vous connaissez ? Si c’est non, un peu d’histoire en criminologie. Pendant la grande dépression des années 30, pour échapper à la misère, cette femme tyrannisa ses fils délinquants, pour qu’ils pillent toutes les banques du pays. Tout leur était bon, kidnappings, assassinats, et leur chemin fut jonché de cadavres et maculé de sang. Ennemie publique numéro 1, Ma barker devint une légende.

Pour en revenir à la musique, déjà vous imaginez 3 guitaristes (renouant en cela avec la tradition du rock sudiste des années 70 : Foghat, Molly hatchett). Du coup il y a du solo bien bluesy dans l’air, mais également un son puissant, comme plusieurs moteurs de Harley hurlants à pleine gomme sur le bitume (ah que ouai !). Ils ont réussi à faire une musique rock heavy (style le groupe de graisseux Brand new sin), en lui insufflant le coté sudiste, et en y injectant une ambiance métal bien frappée. La voix est râpeuse et hurlée, entre hardcore et blues. Elle me rappelle celle de Jesper Binzer, front man du groupe de hard rock danois D.A.D (pour la petite histoire, le bassiste de ce combo jouait sur une deux cordes !). Le tout sonne vraiment bien (« Memories of the grove », « Wylie », Death is an alcohol »). C’est inventif et novateur, car ils se sont inspirés des racines du passé pour en faire quelque chose de neuf et d’actuel. Pas mal de nouvelles formations font des mélanges de styles, avec plus ou moins de réussite. Chez eux, l’essai est réussi, un peu comme si Lynyrd Skynyrd avait avalé un électrochoc made in métal.

Pour finir sur une note de douceur dans un monde de brutes, il suffit d’écouter les deux derniers morceaux, l’un une ballade et l’autre un instrumental avec slide et ambiance sudiste. Il ne manque plus que le couché de soleil sur fond de cactus. En tout les cas, respect messieurs, voilà un album bien efficace quand on aime le style.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports