MELTED SPACE - From The Past

Chronique

Pochette de l'album From The Past par Melted Space
  1. Lost Village
  2. When I Was A God
  3. Brother & Sister
  4. Damned Towers
  5. A Favored Existence
  6. The Gods Are Living
  7. Spirit of Love
  8. I'll Release the Dead
  9. All Together
  10. Listen to Pour King
  11. We Are Gods Of Ancient Times
  12. Solar Eclipse
  13. This Immortal Love
  14. Act I Misereatur
  15. Act II Now and Always
  16. Act III War For The World
  17. Act IV Sanctus
  18. Dante's Memory

Site(s) du groupe :

MySpace de Melted Space
Par Mindkiller

Publié le 24/02/2012

 

Pas toujours évident que de chroniquer un double album. Surtout quand celui-ci est complexe et très travaillé. Encore moins facile quand les quelques bribes d’informations que l’on glane ici et là ne nous donne au final que peu d’informations sur la naissance du groupe. Et pourtant, ces albums discrets révèlent de bonnes pépites pour peu que l’on y jette une oreille attentive. Plus qu’un album de metal, ce From The Past de Melted Space est une histoire à écouter, à prendre le temps de comprendre. Et pour cela, il faut s’en imprégner, l’écouter, l’user jusqu’à la corde. Une fois cela fait, alors vous pourrez commencer à entrevoir le paysage dessiné par cet album aux multiples invités.

Après avoir glané des informations précieuses, on apprend que le projet, très ambitieux, est créé en 2007 par le pianiste Pierre Le Pape (Wormfood) qui tente par son œuvre de créer un monde faisant suite à un classique de la littérature gothique : Le voyage de Dante. Ainsi âmes perdues et oubliées, à travers cet album, racontent leurs histoire à l’auditeur, seul moyen pour elles de laisser une trace de leur vies passées. Cet univers est le Melted Space (tout comme le nom du groupe). Les œuvres composées ne sont que des étapes de cet univers. Nous avons droit à des concepts albums donc. Pour ce deuxième effort, un metal opera (pas façon Mozart l’Opéra Rock, un réel metal opera), est composé. On y traite d’un village de fous où résident les dieux de l’Olympe. Et cet album de traiter de plusieurs sujets très philosophiques comme la raison et la passion.

Avec ces informations en tête, l’album devient plus facile à comprendre. Et après une intro digne de John Williams, il donne son premier titre réel : When i Was A God. Un metal sombre et mélodique, mais cependant très classieux. Pour cet album, pas moins de 26 chanteurs et chanteuses sont réunis. Et pas n’importe lesquels.Vous y trouverez ceux d’Otargos, de Svart Crown, de Gorod, d’Hacride, Destinity ou encore Kells. La puissance et la diversité vocale sont donc présentes dans cet album, et cela le sert très bien. Les mélodies composées collent parfaitement au thème proposé. Et les chanteurs présents y livrent des prestations magiques donnant vie à chacun des personnages (beaucoup de dieux du panthéon grec, mais aussi un dragon, la lune Séléné, et les Archanges Gabriel et Michael sans oublier Lucifer). Un album réussit et qui ne sera pas sans rappeler les deux premiers concept d'Avantasia dans la construction et le foisonnement de personnages.

Attention, cependant, tout comme si vous alliez à l’opéra, il faut bien avoir tous les éléments de l’œuvre en tête pour pouvoir pleinement apprécier la musique délivrée ici. Bien que la musique se suffise à elle-même, il faut cependant, pour bien rentrer dans cet univers, connaître tous les détails de l’histoire. Pour cela, le livret est aussi un bon accompagnement. Il reste dommage qu'il ne propose pas de présenter l’histoire et son univers. Cela permet de mieux rentrer dans le Melted Space. Car la musique en elle-même est riche et si vous aimez vous faire conter des histoires, nul doute que vous apprécierez. Car beaucoup de styles sont représentés dans cet album, même si on reste tout de même versé dans le power, des touches death, metal gothique (façon Draconian), parfois même thrash sont présente dans l’album. Chacun pourra y trouver son bonheur à condition d’enlever ses œillères.

La composition est juste magistrale par ailleurs. Le tout s’enchaîne parfaitement bien pour nous livrer une œuvre puissante. Pour les amateurs de bestialité, la piste The Gods Are Living avec son death alambiqué façon Gorod seront servis. Mais tout s’enchaine parfaitement pour livrer une histoire riche, détaillée et proche de ce que les concepts albums peuvent offrir en Allemagne ou en Amérique latine en ce qui concerne le power metal. Au final, on se prend à regretter que ces deux disques soient déjà finis. Et la diversité aide à passer un bon moment. Le brutal cotoie le mélodieux avec des passages piano seuls. Le death metal classique cotoie le metal progressif façon Dream Theater. Du riche et du très bon donc.

Ce petit bijou de Melted Space est donc à consommer sans modération. Et au fur et à mesure des écoutes, l’œuvre nous offre une nouvelle perspective de cette musique riche en genres et à la composition maîtrisée d’une main de maitre. La production aide énormément à faire de cet album une pièce à part dans le metal français. Et pourtant, ce sont bien des français qui ont contribué à donner ce son puissant à ce From The Past puisque l’on retrouve aux manettes Axel Wursthorn (Carnival in Coal et Wormfood) et Franck Hueso (Hacride et Klone). La crème du metal français réunis pour servir un album d’une qualité exceptionnelle, on ne peut qu’espérer le meilleur pour l’avenir du projet.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports