MELVINS - Basses Loaded

Chronique

Pochette de l'album Basses Loaded  par MELVINS
  1. The Decay of Lying (Steve McDonald)
  2. Choco Plumbing (Jared Warren)
  3. Beer Hippie (Dale Crover, aka Melvins 1983 lineup)
  4. I Want To Tell You (Steve McDonald)
  5. Captain Come Down (JD Pinkus)
  6. Hideous Woman (Steve McDonald)Shaving Cream (Dale Crover, aka Melvins 1983 lineup)
  7. Planet Distructo (Trevor Dunn, aka Melvins Lite lineup)
  8. War Pussy (Steve McDonald)
  9. Maybe I Am Amused (Krist Novoselic)
  10. Phyllis Dillard (Dale Crover, aka Melvins 1983 lineup)
  11. Take Me Out To The Ballgame (Dale Crover, aka Melvins 1983 lineup)

Site(s) du groupe :

Site web de MELVINS
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 17/06/2016

Télécharger légalement

Les institutions peuvent s’écrouler, les étoiles vivre et mourir, les modes passer, ils s’en fiche. Les MELVINS font leur musique, un rock imprégné d’un tas d’influences ; difficile en fait à classer mais ayant influencé un tas de musiciens, à commencer par ceux qui donnèrent vie au grunge. Né au début des 80 ans, ayant à son actif un nombre impressionnant d’albums, les voilà qui reviennent avec « Basses Loaded » et six bassistes différents. À savoir : quatre titres avec Steve McDonald, un avec Jeff Pinkus, un avec Trevor Dunn, quatre avec Dale Crover, un avec Jarred Warren et Coady Willis, et un avec Krist Novoselic (qui joue aussi de l’accordéon).

Alors avec eux on a le droit à une musique à la fois relativement dépouillée mais pleine de surprise. Il y a des titres comme « "The Decay of Lying », une des marque de fabrique du groupe, le genre de compo bâtie sur un tempo lent porté par un riff répétitif. Même chose pour "Planet Destructo » avec une contrebasse sauf que ce titre en impro jazz !

"I Want to Tell You » n’est autre qu’une reprise de George Harrisson version rock. D’ailleurs, cet album est hautement électrique avec comme exemple : « Captain Come Down » ou le sautillant « Hideous Women" , sans oublier le très heavy « "Phylis Dillard », «"Beer Hippie » sorte de sludge sombre et légèrement électro aux entournures ou « Choco Plumbing » plutôt proto grunge.

Et puis bien sur des titres délirants comme « "Take Me Out to the Ball Game », sorte de chanson « de fin de soirée » qu’on reprend en chœur ou « Shaving Cream » un traditionnel couplé avec un titre de Benny Bell ;
Une fois de plus on se retrouve dans l’univers des MELVINs sans même s’en rendre compte, un monde avec des codes tout simples, un mix qui n’a rien de moderne, pas une grosse machine de guerre mais on se retrouve happé dans une couleur de note particulière, car n’oublions pas qu’ils ont marqué de leur empreinte plus d’un musiciens. Ils sont là depuis longtemps et cela se sent !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports