MERRIMACK - Of Entropy And Life Denial

Chronique

Pochette de l'album Of Entropy And Life Denial par Merrimack
  1. / ...
  2. (of ashes and purification)
  3. / Seraphic Conspiracy
  4. (of the angels and their mission)
  5. /Melancholia Balneam Diaboli
  6. (of Acedia and her daughters)
  7. / Redeem Restless Souls
  8. (of Asmodaï and his takeover)
  9. / Insemination
  10. (of Procreation and its consequences)
  11. / The birth of a life’s sacerdoce
  12. (of nascency and ineluctability)
  13. / Descension from life
  14. (of spiritual discipline and metaphysical gravity)
  15. / Subcutaneous infection
  16. (of flesh and its decay)
  17. / Consecration of the temple
  18. (of the world and its impalment)
  19. / Carnaceral
  20. (of disease and decease)
  21. / Adiabatic bonds of consanguinity
  22. (of entropy and life denial)

Site(s) du groupe :

MySpace de Merrimack Site web de Merrimack
Style : voir chronique
Par Worthless

Publié le 14/06/2006

 

(Black Metal) Une belle petite claque que ce second album des français de Merrimack, sorti chez Moribund Records.
Enregistré au Necromorbus Studio, ou Funeral Mist et Watain entre autres sont déjà passés, Of Entropy And Life Denial bénéficie d'un son en béton qui ne fait qu'appuyer l'efficacité de la musique de Merrimack, et notamment celle des riffs de Perversifier. Le son est donc typiquement suédois, de plus, les compositions s'inscrivent elles aussi dans les rangs de cette scène suédoise aux multiples talents, Watain en tête.

Après une courte et oppressante introduction constituée de guitares aiguës et hypnotiques sur fond de double, un blast rageur surgit et lance une machine de guerre pour une petite heure. Merrimack mélange avec habileté des parties violentes, accrocheuses (Descension from life, Insemination) à des passages plus mid-tempo, plus lourds, ayant pour base commune une atmosphère sombre et mystique. On pourrait rapprocher certains riffs de Temple Of Baal, même si Merrimack se veut plus ancré dans le Black Metal pur et dur, toutefois non sans un certain feeling. Le chant de Terrorizt n'est pas sans conséquence sur l'ambiance générale de l'album, puissant, rauque et malsain, il donne du relief aux compositions. La batterie est elle aussi très efficace, et passe avec fluidité d'un registre à un autre. Mais si cet album est accrocheur, si on y revient, c'est parce que l'ensemble est tout à fait cohérent, chaque élément a son importance, rien n'est délaissé, l'alliance de tous les instruments forme un condensé de noirceur très prenant, en grande partie grâce à un excellent mixage.
La grande force de cet album réside dans le fait que les compositions sont aussi efficaces sur les parties supersoniques que sur les plans mid-tempo. On notera également l'intelligence des textes, la beauté de la couverture, et l'excellente reprise de Massacra à la fin du disque.

Si Of Entropy And Life Denial ne présente pas grand chose de plus que ce qui se fait déjà, il a le mérite d'offrir des compositions de qualité à l'écoute desquelles on ne s'ennuie pas une seconde, les titres s'écoulent naturellement et développent une atmosphère envoûtante. Première grosse surprise de l'année pour moi.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports