METALLICA - Hardwired... To Self-Destruct

Chronique

Pochette de l'album Hardwired... To Self-Destruct par Metallica
  1. Hardwired
  2. Atlas, Rise !
  3. Now That We're Dead
  4. Moth Into Flame
  5. Dream No More
  6. Halo On Fire
  7. Confusion
  8. ManUNkind
  9. Here Comes Revenge
  10. Am I Savage ?
  11. Murder One
  12. Spit Out The Bone

Site(s) du groupe :

Site web de Metallica
Par Baptiste , olivier no limit

Publié le 27/11/2016

Télécharger légalement

 

 Par olivier no limit

 Hardwired... to Self-Destruct par …METALLICA!  Fan de la première heure, j’ai découvert  ce groupe à la sortie, en France, de  Kill 'Em All   et jusqu’au « Black album » j’adorais METALLICA. Je me souviens d’un concert à Paris lors de la tournée ...And Justice for All : ce fut génial ! Mais quand Load est arrivé, j’ai zappé, ils m’avaient donné le gout du thrash et je ne m’y retrouvais plus. Même Death Magnetic ne m’a pas laissé, à force d’écoute, un souvenir impérissable, pourtant au début je fus plutôt emballé. Par contre j’ai bien aimé le petit EP Beyond Magnetic.  

Pourquoi vous dire tout cela ? Et bien, avec ce nouvel album il se passe un truc : sans me rouler par terre, je l’apprécie. Pourtant il n’innove en rien et la claque que fut Master of Puppets ne pourra plus être, mais il possède quelques qualités pas désagréables. Déjà il me semble moins alambiqué et en longueur que Death Magnetic, il est plus traditionnel dans la nomenclature de certains de ses morceaux.  Sur le cd 1, j’ai adoré les thrash rapide « Hardwired » et « Atlas, Rise ! » qui font du bien par où ils passent. Bonnes rythmiques, bonne pêche, bons passages solos, bons riffs. « Atlas rise ! » Rappelle un petit peu l’époque Kill’em all. Par contre, je ne suis pas emballé par   « Now that we’re dead » purement heavy, qui aurait pu figurer sur Load assez linéaire avec son refrain convenu. «  Moth into flame », lui, est  plutôt pas mal avec sa rythmique qui accroche bien les neurones, ses changements de tempos, son petit riff à la guitare, mais à tendance à lasser au bout d’un temps d’écoute car toujours basé sur le même modèle.   Je n’ai pas  trop décollé sur « Dream no more » et son chant où l’on a peine à reconnaître Hetfield. Quant à « Halo on fire », je le trouve à part, puissant  et mélodique au début, dans une veine plutôt heavy, avec un arrière fond inquiétant, puis finissant dans une accélération et un solo de guitare plutôt hard rock.  J’aime bien. 

CD2 : Plus de mal à rentrer dedans  au départ, pourtant  même si comme le dit mon ami Sigurd Bjørneklo, je cite : « ils ont  retrouvé un son qui leur est propre…et un James  en pleine forme vocale ». Il est vrai que « confusion », «  Manunkind » et «  Here comes revenge », sont musclés et oscillent dans un heavy/thrash solide avec pour « Manunkind » un riff  qui n’est pas sans rappeler certain titre du « Black album ». « Par contre j’apprécie de suite le très heavy « Am I Savage ?» et « Murder one » dédié il me semble à LEMMY, car ils sont auréolés d’une ambiance que je trouve assez noire, du moins inquiétante. « Spit out the bone », quant à lui, termine les hostilités  en jouant la carte du speed et cela fait du bien, boostant ce cd qui évolue plutôt dans les tempos mid ou plus lent.

En conclusion, un album  fortement marqué du sceau heavy/rock/thrashy. Perso je l’aurai voulu plus thrash, mais même si je suis un peu déçu, je trouve cependant qu’ils ont retrouvé de ce « petit truc » qui fait toute la différence, de cette cohésion, de cette densité qui font  les bons albums. Après, je pense que ce Hardwired... to Self-Destruct n’est pas un incontournable, mais qu’il redonne de la crédibilité  à METALLICA !!!

 

 Par Baptiste

Dans le monde du metal, Metallica est le plus grand. Je n’ai même jamais compris comment il pouvait y avoir débat.
Je ne porte là même pas un jugement sur leur musique, juste un constat sur ce que le groupe représente. Il a fait entrer notre chère musique dans une dimension jamais atteinte auparavant.
Aucun groupe ne déchainera plus les passions comme le font les américains. Impossible de citer le nom du groupe dans une discussion sans créer un pugilat.
Et après 30 ans de carrière, les mêmes qui jurent se foutre complètement d’euxsont les premiers à poser une oreille sur chaque nouvel album pour savoir.

Sans être moi-même un immense fan, comme tout le monde le 18 novembre je me suis jeté sur ce Hardwired… To Self Destruct.

Parce que Metallica reste Metallica. Parce que chaque sortie et rare et précieuse. Parce qu’après 30 ans à jouer chaque soir dans des stades, à empiler les disques de platine, à amasser des montagnes de cash, ces mecs ont encore l’envie de proposer de la musique et que ça force le respect.
Et tout simplement parce que Metallica est un bon groupe de musique dont on suit l’évolution avec plaisir.

J’étais tout de même un peu inquiet. Death Magnetic est pour moi une daube infâme, Trop long, chiant, mal écrit et sans âme, dire que j’ai détesté cet album est un bel euphémisme.
Il était d’autant plus décevant que je fais parti des rares masochistes à avoir aimé St Anger malgré des défauts de longueur évidents.
Un tel album fan service après un tel concentré de rage aventureux était une insulte.

Peut-être ai-je mûri, ou peut-être cet album est effectivement bien meilleur, mais il semble bien que Metallica ait réussi sur Hardwired… To Self Destruct là où ils avaient échoué avec Death Magnetic.

L’envie de retour aux sources est toujours aussi palpable, mais cette fois on sent que le groupe le fait pour lui, pas pour les fans. Et ça change tout.

Plus équilibré et plus travaillé, c’est surtout l’album d’un groupe faisant preuve d’une conviction en sa propre musique qui manquait cruellement sur Death Magnetic.

Bien-sûr il ne faut pas non plus rêver,Hardwired… n’est pas le meilleur album de Metallica.

Les titres thrash tels que l’excellent« Moth Into Flames », « Atlas, Rise ! » ou« Spit Out The Bone » sont les premiers bons titres du genre depuis ceux de …And Justice For All ce qui ne nous rajeunit pas.
Mais ils ne représentent d’un tiers d’un album surtout centré sur des titres metal/hardrock mid-tempo dans la veine du Black Album. Et dans cet exercice,les Horsemen sont capables du meilleur comme du pire. Pour un très bon« ManUnkind », on a droit au très ennuyeux et trop long « Am I Savage ? ».
Quand le hargneux « Here Comes Revenge » nous prend aux tripes, lecatastrophique « Murder One » vient nous endormir avec ses lignes dechant sans âme.

Et dans l’ensemble, les titres de cet album souffrent du même mal qui semble toucher le groupe depuis Load : la longueur. Enlevez une à 2 minutes à chaque titre et vous obtenez un album beaucoup plus digeste.

Un vrai défaut qui vient ternir un tableau par ailleurs assez positif.

Un mot pour finir sur la prestation de chacun.Kirk Hammet est enfin revenu à un niveau décent et nous gratifie de quelques soli de bonne facture, nettement plus précis et inspirés que sur Death Magnetic malgré une propension à la répétition un peu trop marquée. Lars n’est plus le batteur de ses grandes années mais assure une section rythmique carrée et entrainante. Toujours pas de basse à l’horizon mais on s’est fait une raison…

Reste donc James Hetfield, la star de cet album. Si son jeu rythmique est toujours aussi personnel et monstrueux, son chant est à la limite de la perfection. Qu’il soit agressif et vindicatif ou mélodique et enjôleur, il n’a probablement jamais aussi bien chanté. Les années n’ont manifestement pas de prise sur lui.

Quel bilan tirer de ce Hardwired…To Self Destruct ? Mon sentiment général est nettement moins mitigé que ma chronique semble le dire.
Globalement, ce nouvel album est une vraie réussite. Beaucoup de très bons titres, une prestation d’ensemble sincère et aboutie et un groove omniprésent qu’on pensait envolé.

Plus que jamais, Metallica reste le maître d’une scène qui lui prêtera allégeance encore de nombreuses années. 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports