MIDDIAN - Age Eternal

Chronique

Pochette de l'album Age Eternal par Middian
  1. Dreamless Eye
  2. The Blood of Icons
  3. Age Eternal
  4. The Celebrant
  5. Sink to the Center
Style : voir chronique
Par Seb

Publié le 05/04/2007

 

Doom – Sludge

English version below the french one

Nouveau projet de Mike Sheidt après qu’il ait quitté YOB, et entouré de Will Lindsay (basse) et Scott Headrick (batterie), Middian nous propose son premier album, un concentré de doom, de heavy et d’expérimentations « cosmiques ».

Bien qu’il n’y ait que 5 titres, l’album frôle les 60 minutes. Les chansons, toutes avec un tempo lent, s’étirent sur plus de 10 minutes, exception faite de « The Celebrant ». Autant dire que l’étiquette de Doom associée a cet album ne se dément pas : les riffs sont pachydermiques et la rythmique lente et massive, la musique sent la sueur et évoque des cauchemars humides. Cela n’empêche pas le groupe d’empiéter sur les limites du genre en proposant des compositions plus rapides (« Dreamless Eye » en est le parfait exemple). Les guitares se font alors plus agressives, et l’ensemble devient plus direct, avec un coté Heavy Rock, tout en restant résolument doom.

Les compositions sont très complexes et possèdent de nombreuses couches, qui nécessitent plusieurs écoutes afin de toutes les découvrir. Interpenetrees avec les guitares et la rythmique, des nappes psychédéliques ou expérimentales rendent les chansons plus profondes, et complexifient la musique, en lui donnant un coté épique. Le talent de composition de Sheidt est évident : bien que les riffs se répètent le long d’une chanson, et malgré leurs longueurs, jamais l’ennui ne vient envahir l’auditeur.

Le chant, que ce soit la voix claire ou le chant grave, est de bonne qualité, et le chanteur sait adapter sa voix selon qu’il veut être agressif ou mélodieux (« Age Eternal » est à ce titre exemplaire). La voix de Scheidt est plutôt aiguë et possède un timbre spécial, comme si le chanteur se trouvait dans l’espace.

Complexe, psychédélique et épique, Age Eternal est un bon album de Doom/Sludge. Son seul défaut est le son : crade du début à la fin. Cependant, sa difficulté d’accès, et cela bien que le groupe se défit des genres et n’hésite pas à renforcer sa lenteur par une certaine violence, le rend inaccessible aux non-fans du genre, et seuls les amateurs de musique glauque, lente et sombre apprécieront.

--------------------------------------------------

After he left YOB, Mike Scheidt created Middian with Will Lindsay (bass) and Scott Headrick (drums). The band released its new album: a mix of doom, heaviness and cosmic experimentations.

Although it has 5 titles only, the album ticks in 60 minutes. All with a slow tempo, the songs are longer than 10 minutes except « The Celebrant ». One thing is sure the album belongs to doom: the riffs are huge, the rhythmic is massive and slow, the music smells of sweat and evoke some humid nightmares. It does not prevent the band to cross the genre by making quicker compositions (« Dreamless Eye » is a good example). Guitars then become heavier and the song is more direct, with a heavy rock feeling although staying doom-metal.

The structure of the songs is intricate and has several layers. Several listening are necessary to discover all of them. Experimental or psychedelic layers are interpenetrated with the guitars and the rhythmic. They strengthened the epic feeling of the music and make the songs more complex and deep. Scheidt is talented: although the riffs are repeated during a song and despite they are long, the listener is never bored.

The singing, being the growls or the clear voice, is of good quality. The singer knows how to adapt its voice according to the mood: violent or melodic (« Age Eternal » is a perfect example). Scheidt’s voice is quite high-pitched and has a special sound, like the singer was in space.

Complex, psychedelic and epic, Age Eternal is a good Doom/Sludge album. Its only defect is the sound: dirty from the beginning to the end. However its difficulty makes it not accessible to non-fans of the field, even if the band does not hesitate to cross the limits of doom sometimes and strengthen its slowness by some heaviness. Only the amateurs of slow, gloomy and creepy music will like it.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports