MISS MAY I - Shadows Inside

Chronique

Pochette de l'album Shadows Inside par MISS MAY I
  1. Shadows Inside
  2. Under Fire
  3. Never Let Me Stay
  4. My Destruction
  5. Casualties
  6. Crawl
  7. Swallow Your Teeth
  8. Death Knows My Name
  9. Lost In The Grey
  10. My Sorrow

Site(s) du groupe :

Site web de MISS MAY I
Par Baptiste

Publié le 25/08/2017

Télécharger légalement

Dix ans de carrières, 6 albums au compteur, les américains n'ont pas chômé.

Alors que le groupe reste relativement méconnu de par chez nous, il jouit d'une popularité certaine dans son pays d'origine grâce à des sorties fréquentes et plutôt qualitatives.

 

Ce Shadow Inside est donc le 6ème et ne s'éloigne pas vraiment du metalcore mélodique qui a fait leur renommé. Le groupe ne fait pourtant pas non plus du sur place et apporte un peu de fraîcheur bienvenue à un style malheureusement déjà pétri de conventions.

Ne rêvons pas non plus, Miss May I ne réinvente pas le metalcore et ne s'éloigne que sporadiquement des compos balisées par des refrains en chant clair putassiers et des twin-leads ultra convenus. Un style qu'ils maîtrisent et savent rendre plaisant, en témoigne un "Under Fire" bateau mais solide, mais qu'ils gagneraient à abandonner plus souvent tant le groupe sait se montrer pertinent par ailleurs.

 

Le groupe s'essaie par exemple avec réussite au melodeath sur "Lost In The Grey" et "My Destruction", ou aux accélérations ravageuses sur "Shadows Inside" et botte aux passages quelques culs. Souvent les plans déjà entendus reviennent et les refrains en chant clair ne sont jamais loin mais l'intention du groupe d'explorer de nouveaux horizons est louable.

 

Les américains nous font même le coup de la ballade avec "Never Let Me Stay", et composent au passage l'uns de leurs meilleurs titres. Mélodique, simple, sincère, c'est un modèle du genre et vous arrachera sans aucun doute quelques frissons.

La réussite est à attribuer en grande partie à Ryan Neff et son chant clair limpide, profond et moins juvénile que beaucoup de formations du genre. Sans être un chanteur exceptionnel, sa voix possède ce que beaucoup d'acteurs du genre n'ont pas : un supplément d'âme.

Quel dommage que le groupe n'aille pas plus loin dans cette voix car car le tempo ralentit, les américains savent paradoxalement se montrer d'autant plus percutant.

 

Le reproche pincipal qu'on pourra faire au groupe est donc de ne jamais pousser jusqu'au bout ses velléités de changement. A chaque bonne idée, le groupe semble prendre peur et repart dans le giron rassurant du metalcore.

Après dix ans de carrière, il est temps pour le groupe de se faire confiance et de sortir, enfin, le grand album que leur potentiel laisse entrevoir.

Reste en attendant un solide album de metalcore mélodique qui s'élève sans trop de mal au-dessus de la mêlée mais laisse un amer goût d'inachevé.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports