MITHRAS - Behind the shadows lie madness

Chronique

Pochette de l'album Behind the shadows lie madness par Mithras
  1. The journey and the forsaken
  2. To fall from the heavens
  3. Under the three spheres
  4. Into black holes of oblivion
  5. When the light fades away
  6. Behind the shadows
  7. Awaken man and stone
  8. The twisted tower
  9. to where the sun never leaves
  10. The beacon beckons
  11. Thrown upon the waves
  12. Into the unknown

Site(s) du groupe :

Site web de Mithras
Par olivier no limit

Publié le 22/04/2007

 

(Style : death expérimental / brutal death atmosphérique). Cela commence par un orgue d’église au son désincarné et maléfique. Puis une guitare au son aérien et métal s’insinue progressivement, et d’un seul coup ça claque : un riff violent qui se développe en notes répétitives, en boucles, une voix death qui gronde, style Vader. Puis, des solos de guitare, aériens qui apparaissent, en tir nourri, sous forme de saccades mélodiques. Au début cela surprend l’oreille, trop de sons à la fois, puis l’habitude prise, c’est franchement pas mal.

Mithras est un groupe Anglais, constitué de deux musiciens : Rayner coss (chant / basse) et Leon macey (guitares / drums). Fondé en 1998, Mithras, (pour la petite histoire, c’est le nom d’un dieu romain, gardien de l’ordre cosmique), propose, pour son troisième album, un death atypique et expérimental. « Behind the shadows lie madness » est comme un assemblage de plages musicales allant du clavier planant solitaire (When the light fades away), aux riffs bien hargneux et répétitifs, en passant par les notes aigus de la guitare solo qui se déroule en rubans sonores. Le rythme est speedé : blast beat et double pédale surgissent comme bourgeons au printemps. Le tout dégage une aura cataclysmique et divine, du coté païen de la chose. Malgré le coté atmosphérique et parfois planant, ça ramone pas mal. En fait c’est carrément violent, voir même brutal death.

Tout au long de l’album l’esprit de morbid angel s’accroche aux compositions. En tout les cas, autant vous prévenir, cet album peut déplaire à certains, tant il échappe à un death classique. Certains passages peuvent paraître longs et chaotiques. Pour ma part, quand j’ai mis de coté ce cd, et bien il m’a rattrapé, car certains riffs (Awaken man and stone, The twisted tower, Thrown upon the waves) me prenaient littéralement la tête. Alors j’y suis revenu. Hors des normes est cet album, mais loin d’être inintéressant, obsédant je dirai.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports