MONOLITHE - Monolithe III

Chronique

Pochette de l'album Monolithe III par Monolithe
  1. Monolithe III

Site(s) du groupe :

Site web de Monolithe
Par Dzo

Publié le 13/11/2012

 

Alors que Monolithe a rejoint les rangs de Debemur Morti Productions il y a de ça quelques mois, la formation française menée par Sylvain Bégot nous livre 'Monolithe III', digne successeur d''Interlude Second', EP qui faisait office d’amuse-gueule avant de servir le bon gros gibier à table, celui bien lourd, qui une fois avalé, vous plombe tout le reste de la journée.

Pour les retardataires, Monolithe est une formation française officiant dans un Funeral Doom aux teintes atmosphériques, avec comme inspiration principale 'L'odyssée de l'Espace', un film de Stanley Kubrick sorti fin des années 60.

De manière identique aux précédents full-lenghts, 'Monolithe III' ne comporte qu'une seule et unique piste avoisinant les 52 minutes. Tout comme Darkspace et son côté spatial avec lequel j'avais déjà comparé le groupe dans ma chronique d''Interlude Second', on s'aperçoit dès la première écoute que Monolithe n'a pas perdu de vue sa trajectoire et reste fidèle à sa thématique principale. Il est bon de préciser que 'III' se rapproche d'avantage de 'II' que du dernier EP, qui se voulait nettement plus atmosphérique (chronique ici).

Plus proche oui, mais on sent que Monolithe explore tout de même de nouvelles voies et repousse les limites des genres musicaux, en proposant une musique qui est difficile à définir tant elle est personnelle.

Que les fans ne prennent pas peur en lisant ce que je viens de marquer, on a toujours cet étrange sentiment d'évoluer dans un environnement à la fois inquiétant et mystérieux, où l'auditeur se laisse divaguer comme un spectre égaré au milieu de plaines dévastées.

"Tout est relatif, et cela seul est absolu" (A. Comte)

Riffs ultra lourds, lancinants, ambiance à la fois mystique et cosmique des claviers alourdi par un tempo lent de batterie, on se prend rapidement au jeu de l'univers imposé par la formation. Le chant guttural de Richard Loudin n'intervient qu'au bout de la neuvième minute, jusque là, on est bercé dans une atmosphère sidérale prenante à la structure musicale propre à l'imagination de Sylvain Bégot et ses acolytes.

Un break très bien ficelé au piano fait son apparition vers la quatorzième minute, pour ensuite repartir de plus belle dans ce que Monolithe sait faire de mieux, transporter l'auditeur dans un monde chaotique ou la lumière a cessé de briller depuis bien longtemps.

Un autre passage mérite d'être souligné, celui qui sévit à la quarante troisième minute, qui avec ses airs de clavier à la fois mélancolique et grandiose, rappelle sommairement les premiers opus de Limbonic Art ou les parties instrumentales des derniers Septic Flesh. Des passages forts qui démontrent clairement le potentiel ascensionnelle du groupe qui se forge d'album en album.

La force de Monolithe est aussi due à sa capacité à nous entraîner dans diverses émotions, allant de l'inquiétude de l'inconnu en passant par ce sentiment d'être impuissant face à quelque chose qui nous dépasse, qu'on ne contrôle pas.

Tout comme ses prédécesseurs, 'Monolithe III' est un album complexe qui nécessitera quelques écoutes pour en apprécier pleinement le contenu et se laisser bercer dans l'univers si particulier du groupe. La musique de Monolithe n'est pas toujours la plus facile d'accès, elle demande un apprivoisement mental, une fois cet effort fourni, on se rend réellement compte que cet opus conceptuel est d'une très grande qualité.

Ceux qui ont aimé les précédents travaux de Monolithe ne seront pas déstabilisés et se retrouveront complètement dans ce troisième album, qui se veut à mon goût encore plus profond et sournois que les autres. Une pièce de plus que Debemur Morti peut être fier de compter dans son coffre à joyaux.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports