MORE THAN A THOUSAND - Vol 5 : Lost at Home

Chronique

Pochette de l'album Vol 5 : Lost at Home par More Than a Thousand
  1. Heist
  2. Lost at Home
  3. Fight Your Demons
  4. I Am the Anchor
  5. Feed the Caskets
  6. Dear Friend
  7. Song of Death
  8. Never Let Go
  9. Swallow Your Poison
  10. Cross my Heart
  11. No Mercy for the Weak
  12. Interlude
  13. Room of Blades
  14. Midnight Calls

Site(s) du groupe :

Site web de More Than a Thousand
Par Baptiste

Publié le 18/03/2014

Télécharger légalement

Nouvel album pour les metalcoreux portugais de More Than a Thousand.

Si leurs origines lusitaniennes pouvaient faire espérer un son quelque peu différent des productions anglo-saxonnes, force est deconstater qu’il n’en est rien : des compos à la production, tout fleure bon le metalcore classique.

De toute la production du genre, on peut généralement classer les groupes en deux catégories :

  • Les gros bourrins qui envoient du growl et des breakdowns à tout va, le côté ultramélodique n’étant utilisé qu’avec parcimonie
  • Les« guimauves » qui tartinent leur metalcore d’une bonne dose de mélodies pop

A titre d’exemples, August Burns Red est un bon représentant de la première catégorie, tandis que Trivium symbolise à merveille la deuxième.

More Than a Thousand décide de ne pas choisir et c’est bien ça qui fait (un peu) son originalité. A une base metalcore ultra agressive, le groupe greffe des refrains plus sucrés que du sirop d’érable. On peut envisager la musique du combo comme un mariage improbable entre Breakdown of Sanity et Fall Out Boy ce qui ne manquera pas de dérouter l’auditeur.

Leur vrai problème est que la formule est répétée à l’envie. Les trois quarts des morceaux ont des structures radicalement identiques : riff d’intro/couplet bourrin/pré refrain mid tempo/refrain pop en voix clair/couplet bourrin/ refrain pop à nouveau/passage instrumental pour headbanguer/refrain x 2 ou 3.

C’est diablement bien fichu, mais au bout de 4 titres on les voit venir avec leurs gros sabots et les surprises viennent à manquer.

Finalement, seuls deux ou trois titres se démarquent et sont souvent à compter parmi les meilleurs moments de l’album.  « I Am the Anchor », chanté exclusivement en voix clair, assume le côté pop du groupe et se pose en tube fédérateur. « Dear Friend », le meilleur titre de l’album, tire son épingle du jeu par un riff aussi accrocheur que mélodique et un travail du chant moins prévisible que sur les autres morceaux. Enfin, la doublette « Swallow Your Poison » et « Cross my Heart » enchaine deux refrains qui ne quitteront pas votre tête de la journée, généralement un gage de qualité dans le style.

Vol 5 : Lost at Home fait parti de ces albums frustrants pour le chroniqueur. Il n’y a objectivement rien de raté sur cet album qui s’écoute d’une traite sans déplaisir. Et pourtant il est impossible de lui mettre une excellente note tant il se démarque peu de la concurrence. En misant à l’extrême sur la dualité violence/mélodie, le groupe tient son identité mais la sensation d’avoir déjà tout entendu ailleurs ne quitte jamais l’auditeur.

Reste un honnête album de metalcore qui synthétise avectalent tout ce que la scène peut offrir de meilleur en terme de musique… et de redondance. 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports