MY DOPPELGÄNGER - God Is a Lie

Chronique

Pochette de l'album God Is a Lie par My Doppelgänger
  1. Somewhere in My Head 04:32
  2. % 04:20
  3. Balada Triste 04:56
  4. The Cossacks 04:18
  5. The Hunter 04:02
  6. Emptiness 05:48
  7. The Good, the Bad and the Loony 04:12
  8. Dead Man Cries 06:48
  9. God Is a Lie 04:24
  10. Fallen Angel 06:48

Site(s) du groupe :

Site web de My Doppelgänger
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 04/05/2014

 

Un jour je reçois ce mail : « Salut! Je suis Alex, guitariste dans Lonewolf. Voilà, je te présente mon nouveau projet: My Doppelgänger, réalisé avec, entre autre, la collaboration d'Antoine le batteur de Lonewolf.
Pour tenter de résumer le style musical c'est un peu comme si les Guns et Metallica rencontraient Lynnyrd Skynyrd sous acides et hellhamer à la batterie.
Ça mixe différents styles, mais c'est résolument métal...Cet album a été fait sans barrières musicales et sans label.

Du coup j’ai dit oui.

Pour ceux qui ne connaissent pas LONEWOLF, c’est un combo de heavy metal, né à Grenoble , qui existe depuis depuis 1991 et qui possède, outre une solide discographie, une expérience certaine du milieu.
Et cela donne quoi ?

Et bien à part le fait, qu’effectivement le chant possède un je ne sais quoi du chanteur de METALLICA, pour le reste des influences citées je ne m’y suis pas vraiment toujours retrouvé. Il n’est pas rare qu’en tant que musicien, on pense qu’une création sonne d’une certaine façon, mais qu’au final cela donne autre chose.

Il n’est pas rare non plus qu’un chroniqueur se plante, mais je ne peux m’empêcher de penser à ce que je vais dire :

Pour moi, voilà comment je vois leur musique :

Quelque chose de légèrement vintage, de mélodique, une sorte de metal entre heavy et rock que l’on aurait croisé avec un petit aspect prog old school ne serait- ce que pour le clavier , mais aussi avec un quelque chose de groupes Allemands comme DIE APOKALYPTISHEN REITER, ou SUBWAY TO SALLY, dans les airs dégagés.

Attention pas d’instruments folk chez eux, mais ils auraient pu en mettre sans problème sans dénaturer aucunement des titres comme "The Cossacks" . Leur musique sonne parfois festive, un peu épique ou nostalgique de temps anciens.

D’ailleurs c’est marrant en relisant une chro que j’avais fait sur un album de LONEWOLF, j’avais déjà noté un gout pour le heavy teuton, comme quoi.

En tous les cas, le style de cet album est à part et c’est ce qui fait sa force. Ici pas de courant , de codes, on n’est pas dans la mode, on suit juste son chemin.

A noter que leurs morceaux ne manquent ni d’accroche, ni d’électricité.

A part.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports