MY RUIN - A prayer under pressure of violent anguish

Chronique

Pochette de l'album A prayer under pressure of violent anguish par My Ruin
  1. Morning Prayer
  2. Beauty Fiend
  3. Stick it to me
  4. Heartsick
  5. Rockstar
  6. Sanctuary
  7. Miss An Thrope (Feat. Jessica from Jack Off Jill)
  8. Hemorrhage
  9. Letter to the editor
  10. Let ir rain
  11. Post Noise Revelation
  12. Do you love me ?
  13. Evening Prayer
  14. Masochrist

Site(s) du groupe :

Site web de My Ruin
Style : voir chronique
Par MiniBouk

Publié le 01/12/2004

 

A ceux qui croient que le metal est réservé aux hommes, My Ruin est là pour vous contredire ! Le groupe tout droit venu d’Albion nous prouve que même les femmes peuvent avoir des couilles.

Ce groupe ( Tairrie B. au chant, Meghan Mattox à la basse, Yael à la batterie, Mick Murphy à la guitare ) est composé de trois femmes pour un seul homme. Quatuor étonnant et détonnant, ils nous montrent ce que la scène metal peut donner de mieux en Angleterre.

Attention, My Ruin n’est pas destiné aux amateurs de punk et de neo-metal facile. Les morceaux de l’album A prayer under pressure of Violent Anguish sont lourds, profonds et particulièrement violents. Les accords sont simples mais efficaces et le ton est donné dès la deuxième piste : "Beauty Fiend". Une quinzaine de notes, répétées quatre fois, nous fait plonger dans l’ambiance du groupe : corruption, déchéance, haine et mort. Réjouissant programme que voilà ! La voix de Tairrie B. prend tout de suite le relais, sans grand impact pendant quelques secondes … puis ça commence à beugler ! Sans atteindre l’explosion de Napalm Death, Tairrie donne une puissance extraordinaire au morceau, puissance que l’on ne s’attend pas à trouver dans la gorge d’une personne du sexe décidément pas si faible. Puis le CD continue et on peut apprécier la rage de la guitare basse associée aux hurlements du « chant ».

A écouter absolument dans cet album : "Beauty Fiend" pour l’intro, "Sanctuary" pour son mélange métal/hip-hop en arrière plan, "Miss An Thrope" qui est le seul morceau vraiment gothique de l’album ( et qui est grandement amélioré par le chant de Jessica, une douceur qui contraste au maximum avec la violence de l’autre chanteuse ) et bien sûr "Do you love me ?", le slow entêtant et plein de spleen qui clos merveilleusement l’album.

Faiblesse cependant : on est porté, entraîné, bousculé par la musique jusqu’à atteindre certains morceaux, qui hélas sont disséminés dans l’album. Ces morceaux, très loin de la qualité des autres, cassent le rythme et on en vient quelque fois malheureusement à passer 3-4 minutes à s’ennuyer en plein milieu de titres très intéressants … dommage.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports