MYSTICUM - Planet Satan

Chronique

Pochette de l'album Planet Satan par Mysticum
  1. LSD
  2. Annihilation
  3. Far
  4. The Ether
  5. Fist Of Satan
  6. All Must End
  7. Cosmic Gun
  8. Dissolve Into Impiety

Site(s) du groupe :

Site web de Mysticum
Par Dzo

Publié le 19/11/2014

Télécharger légalement

En 1996, tandis que la scène Black norvégienne ne cessait de s’expanser et de construire son histoire, Mysticum a su marquer les esprits en personnalisant sa vision du Black Metal, en y incorporant des éléments industriels gorgés d’effets psychédéliques. Une innovation non négligeable au vu de la période, sachant qu’au même moment, Burzum sortait Filosofem et Darkthrone un certain Total Death, toujours dans un esprit assez underground.

Créateur et pilier du genre, Mysticum est logiquement devenu une référence dans le milieu du Black Metal industriel, donnant l’élan nécessaire à des groupes comme Blacklodge pour voir le jour dans le même style.

Controversé par certains ou révélation musicale pour d’autres, In The Streams Of Inferno (dont la chronique est visible ici) se place parmi les albums de Black les plus intéressants de la période, malgré une production un peu faiblarde.

A partir de là, mis à part une compilation par-ci et un Split par-là, Mysticum disparaît aussi vite qu’il n’est apparu, ne donnant que quelques de signes de vie ponctuels pendant près de quinze ans. Pourtant, cela fait des années maintenant qu’on entend parler de cet énigmatique Planet Satan. Beaucoup de rumeurs au sujet de cet album, d’un potentiel retour du trio norvégien, mais finalement, les années passent et rien ne sort au grand jour. Certains membres du groupe officient dans d’autres projets (notamment Prime Evil sur Generator d’Aborym) tandis qu’un grand point d’interrogation plane sur les autres.

Mais depuis quelques mois, les choses se précisent, puisque Peaceville Records annonce officiellement la sortie du second full-lenght du groupe pour la fin d’année. Courant du mois de Septembre, nous avions la possibilité de découvrir le premier titre de Planet Satan, ‘LSD’, un titre qui m’a rapidement fait forte impression. L’esprit de Mysticum est conservé, l’aura industrielle accentuée par cette boîte à rythme bien présente et la structure du morceau intéressante, quoique pas révolutionnaire pour autant, mais la mayonnaise prend facilement.

La découverte de l’album me laisse quand même dubitatif, un peu sur la retenue. La raison? Je dirai que de mon point de vue, Planet Satan se scinde en deux parties. La première, relativement réussie et percutante, avec des morceaux énergiques dans l’esprit direct de ITSOI, et la deuxième partie qui quant à elle est nettement moins élogieuse, plus brouillon, démontrant peut-être un certain manque d’inspiration de la part du groupe.

Si ‘LSD’, ‘Annihilation’ et ‘The Ether’ sont des morceaux réussis et percutants avec un combo guitare / batterie programmée lourd et martial à souhait, l’album s’essouffle clairement avec des titres comme ‘Fist Of Satan’ qui a un intérêt plus que limité, ‘Cosmic Gun’ cruellement linéaire ou encore  la piste ambiante qui clôture l’opus qui reste relativement fade. Le talon d’Achille de Planet Satan réside aussi dans la diversité des riffs qui reste assez limitée; passé la moitié de l’album, le bourdonnement incessant de la gratte aura peut-être tendance à donner un sentiment de lassitude à l’auditeur.

La voix totalement éraillée et dantesque du premier opus s’est estompée, laissant place à un chant plus sage et conventionnel. Du coup, le sentiment de planer entre des champignons géants dans une galaxie sous l’effet de narcotiques est moindre; l’univers prodigué par Planet Satan est moins immersif que ce que l’on a pu connaître auparavant. La production est quant à elle bien meilleure que son prédécesseur, ce qui rend l’écoute plus agréable et donne plus d’efficacité et d’ampleur aux morceaux.

Même si redécouvrir de nouvelles compos de Mysticum dix-huit ans après In The Streams Of Inferno me ravi, le bilan que je dresse est à demi-teinte pour ce deuxième opus. J’ai la sensation que le trio norvégien s’est un peu trop cloisonné dans le cahier de charges du premier album et ne s’est autorisé que très peu de liberté.

Planet Satan ne trahit pas l’esprit du groupe, mais il est dommage de ne pas retrouver ce petit élan de folie qui était présent sur leur première pièce, donnant une dimension musicale complètement délurée et psychédélique qui a contribué au statut culte du groupe.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports