NARBARION - Les Ailes Noires

Chronique

Pochette de l'album Les Ailes Noires par Narbarion
  1. La Plume Des Ancêtres
  2. Corbeaux Des Tempêtes
  3. Les Fragments Des Corvidés
  4. Envol Vers La Lune Des Souvenirs
Par Dzo

Publié le 27/09/2012

 

La drastique scène Black française accueille un nouvel arrivant, du nom de Narbarion, émergeant one man band venant des Midi-Pyrénées, formé par Morkhor courant de l’année 2011. Ce dernier gère tous les instruments ainsi que le design de l’artwork. ‘Les Ailes Noires’ est la première démo, parue cette année, avec à son bord quatre titres qui trempent entre Black mid-tempo et ambiances forestières sombres.

 Etant bien fan de l’univers mystique de Nehëmah souvent bâti autour du corbeau, cet énigmatique animal à la mauvaise réputation, l’artwork de Narbarion axé autour de cet oiseau a attisé ma curiosité et m’a fait me pencher de plus près sur cette galette, me demandant ce que le contenu musical pouvait proposer.

 Globalement, les rythmes mids-tempo bercent l’ensemble de la démo, excepté peut-être le premier titre, qui officie dans une cadence un peu plus soutenue. Malgré sa durée conséquente, ‘La Plume Des Ancêtres’ fait plutôt office de longue introduction avec ses riffs répétitifs. On navigue à travers un black ambiant assez simpliste, ponctué par des croassements de corbeaux et d’autres cris de bébêtes. Une vraie petite ballade nocturne dans les bois.

 Niveau production, cette démo bénéficie d’une qualité de son plutôt honorable, pas le genre à être enregistré à l’arrache au fond de la cave de mamie avec un micro de walkman, mais pas digne du dernier Dimmu Borgir non plus (quoique, je ne sais pas si c’est vraiment une référence).

 Le chant étriqué assez en retrait de Morkhor n’intervient qu’à partir de ‘Corbeaux Des Tempêtes’, le deuxième morceau, et apporte tout de suite un ton plus froid. Et ces chants de corbeaux qui reviennent au galop n’arrangent rien aux ambiances; perso je trouve que ça passe bien, même si pour d’autres cela paraîtra un peu kitch.

 ‘Les Fragments Des Corvidés’ sonne quant à elle assez Nargaroth sauce ‘Geliebte Des Regens’, avec son rythme mélancolique et ses grondements d’orages en fond. Je préfère ce type d’ambiance un peu posée plutôt que de me retrouver face à un torrent de blast continuel et insipide qui m’irritera rapidement les tympans…

 L’ensemble de cet ouvrage est cohérent, on peut cependant reprocher une certaine lassitude qui s’installe rapidement dû à la nature des riffs un peu redondants à la longue (riffs me rappelant parfois ceux d’Angantyr). Le fait que la batterie soit aussi peu percutante fait que les compos manquent de peps, sonnant ainsi trop linéaires. Au niveau des atmosphères, on sent que cela a été travaillé un minimum, Morkhor cherchant à nous imprégner de sa fascination du corbeau.

 Malgré quelques petites zones d’ombres, ‘Les Ailes Noires’ reste une démo plutôt prometteuse avec de bonnes intentions, qui tient la route, et saura satisfaire un public avide de groupes de Black atmosphériques. A écouter le soir au coin de feu avec un bon vieux grimoire.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports