NECROBLASPHEME - Belleville

Chronique

Pochette de l'album  Belleville  par NECROBLASPHEME
  1. Rempart
  2. Le discours du bitume
  3. How did we get there
  4. two trees
  5. hyperspace
  6. Waiting to exale
  7. freed
  8. the grande boards haunting
  9. Gouffre
  10. Such a lot

Site(s) du groupe :

Site web de NECROBLASPHEME
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 04/10/2015

Télécharger légalement

NECROBLASPHEME et son nouvel album « Belleville ».Première fois que je mets les pieds dans leur univers sonique. Avec un nom pareil, pas de doute, ils ne doivent pas faire dans la dentelle. Ce groupe Parisien, né en 2001 et dont c’est le troisième vrai album semble s’abreuver au death.

Renseignements pris ils ont même commencé par manger dans le râtelier du brutal death influencé Europe de l’Est. En 2012, après quelques concerts, dont une date avec Napalm Death à Paris et une tournée française en compagnie de LIVARKAHIL et DEMENTED, le groupe retourne au Studio Sainte Marthe pour l’enregistrement de ce nouvel album.

2015 : Voyons de quoi il en retourne.

Je mets les écouteurs sur mes oreilles et là….

Et bien je m’attendais à une explosion de violence.

Pas de doute la puissance musclée d’un metal mort me tombe sur les épaules.

Cependant même si c’est plombé, leur musique peut dégager une sorte d’aura un peu glacée.

Il y a quelque chose en eux d’atmosphérique, dans le sens de « j’étouffe dans une noirceur qui emplie tout l’espace » comme sur « rempart » aux légères dissonances.

Ce côté ambiant ils en jouent souvent dans les intros ou par passage histoire de colorer le souffle d’une compo.

De même si leur metal est parfois nourri de blast beat, cela se décline sur des tempos assez « doomesque ».

Ensuite j’ai l’impression que leur death est tellement noir, d’une tristesse sans appel, qu’on peut y trouver, stylistiquement et émotionnellement parlant, un souffle ouvert vers le gouffre sans fond du Black metal.

On peut même déceler sur des titres comme « the grande boars haunting » quelque chose de heavy et de Black épique.

Et puis il dégage de l’ensemble de cet opus un sentiment presque dramatique.

Le mérite de cet album est de jouer sur des contrastes musicaux assez subtils, ce qui dénote un certain talent dans leur démarche créatrice.

Après, honnêtement j’aurai voulu plus de brutalité, mais c’est une histoire de gout.

En fait ils ont une signature assez particulière et un sens de l’ambiance et de la mélodie « froide » façon extrême et angoissant.

Je ne sais pas l’accueil que leur feront les fans mais on sent derrière cette nouvelle galette une volonté d’évoluer.

Et un travail certain.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports