NECROBLOOD - Necroblood

Chronique

Pochette de l'album Necroblood par NECROBLOOD
  1. Necroblood Ceremony
  2. Goat Cult Command

Site(s) du groupe :

MySpace de NECROBLOOD
Par Dzo

Publié le 06/08/2012

 

Necroblood est une jeune formation d’Île-de-France née en 2010 sur les cendres d’Evynkar, qui officie désormais dans un Black/Death blasphématoire et occulte. En changeant de nom, le line-up complet change également de pseudo et se voit recruter un nouveau batteur, Rimmon (ex-Seigneur Voland). En tant que Necroblood, le quatuor a sorti ‘The Rite Of Evil’, première démo qui a fait parler d’elle dans le milieu underground.

L’EP éponyme se compose de seulement deux titres, mais en ces dix minutes d’écoute, il permet d’ores et déjà de se faire une bonne idée du potentiel du groupe.

C’est sur des sons de cloches que ‘Necroblood Ceremony’ ouvre les hostilités et donne immédiatement le ton, et plante le décor. Dès les premiers riffs, on s’enfonce dans une sphère extrêmement macabre où l’odeur de putréfaction vous prend littéralement à la gorge. Riffs saccadés avec un son brut de pomme qui n’a rien à envier aux premiers Beherit, atmosphère occulte posée par le chant Black/Death possédé à la Archgoat, et batterie au jeu alternant mid-tempo et blast apocalyptique. On comprend vite que l’on n’a pas atterri à la dernière kermesse de village.

Ne cherchez pas une once de subtilité ou de mélodie niaise sur ‘Goat Cult Command’, vous ne trouverez que le chaos et la désolation. Cependant, j’ai une petite préférence pour le premier morceau, qui à mon goût dégage plus de haine. Mais bon n’ayez crainte, ce deuxième titre qui clôt (déjà) l’EP est tout aussi primitif, impitoyable et ravageur.

L’atmosphère lugubre délivrée est d’autant plus réussie car en concert, on est pleinement plongé dans cet univers crasseux que l’EP (Live Report ici).

Les amateurs avides d’Archgoat, Beherit ou Blasphemy seront totalement comblés par l’EP de Necroblood, qui est un périple (malheureusement trop court) dans les antres de l’enfer, où le Malin s’en donne à cœur joie dans les orgies bestiales et le blasphème. Cet EP fait office de mise en bouche, on aurait volontiers apprécié une ou deux ziks supplémentaire, mais nous prenons notre mal en patience et attendons un premier full-lenght avec hâte.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports