NEW KEEPERS OF THE WATER TOWERS - infernal machine

Chronique

Pochette de l'album infernal machine  par NEW KEEPERS OF THE WATER TOWERS
  1. The forever war
  2. Tracks over Carcosa
  3. Tachyon deep
  4. Misantropin kallar
  5. Escape aleph minor
  6. Jorden
  7. This infernal machine

Site(s) du groupe :

Site web de NEW KEEPERS OF THE WATER TOWERS
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 13/02/2016

 

Venez, rentrez dans le monde du groupe NEW KEEPERS OF THE WATER TOWERS par le biais de leur nouvel album « infernal machine ».

Ce groupe suédois, que je ne connaissais pas et dont c’est la quatrième album, semble avoir évolué.

Effectivement, bien qu’étant qualifié de stoner doom, je trouve que ce nouvel opus rentre plutôt dans la gamme d’un rock progressif qui aurait croisé le chemin d’un space rock.

Cela dit il subsiste des tempos lents, quoique des titres comme « track over carcosa », soient basés sur des tempos assez mid.

Ici pas de rythmiques heavy comme il semble qu’ils aient pu en faire jadis. Non, le cachet metal n’est plus au gout du jour dans ce concept album basé sur un livre de science-fiction nommé »The Forever War ».

Et pourtant, ils arrivent à nous propulser dans un monde vraiment accrocheur.

Sans une tonne d’effets spéciaux, en jouant la carte d’un certain minimaliste ambiant, leurs mélodies, leurs ambiances, nous enveloppent dans un voyage aux multiples paysages. Ils vont loin ! Je trouve d’ailleurs que l’ombre du grand KING KRIMSON est vraiment présente mais ils ne font pas de copié/collé.

Au contraire, leur musique sort des sentiers battus tout en retrouvant des formules déjà usité par les « anciens ».ils savent faire du neuf avec du vieux tout en étant inspiré.

Même si personnellement, j’aurais désiré plus de puissance, je ne peux que tirer mon chapeau à des musiciens qui sont capables de rénover cette musique avec autant d’inspiration ; de plus, il y a peu de chant, à part sur des titres comme « the forever war ».

Cet album est presque un instrumental, porté par des guitares au son clair légèrement éthéré, un clavier comme s’en servait KING KRIMSON (this infernal machine).

Du rock planant comme on disait à l’époque.

Alors prise de risque pour ce groupe talentueux ? Je ne sais pas .perso j’ai beaucoup aimé bien qu’étant d’ordinaire plus attiré par la rage et l’extrême !

Cela sort début mars !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports