NICHT - Part 1 Catalepsy Sinks

Chronique

Pochette de l'album Part 1 Catalepsy Sinks par Nicht
  1. Paralysis
  2. Out Of Reach
  3. Last Breath
  4. Hope
  5. Room 19
  6. Head Trip
  7. Dark Blight

Site(s) du groupe :

MySpace de Nicht
Style : voir chronique
Par Darkgrinder

Publié le 27/08/2010

 

(Goth metal)

Night ? Nietzsche ? Non Nicht. Mais ce n’était pas loin car Nicht, en allemand, c’est la négation (le « rien »). Alors, est-ce un avant-propos pour présenter un metal aux sombres reflets philosophiques comme a su l’inventer Orakle ? Je ne pense pas car Nicht semble davantage s’appuyer sur le ressenti que sur la réflexion en traitant, au travers de ces 7 morceaux, de ce que pourrait vivre un homme plongé dans le coma.
Sur le plan strictement musical Nicht s’oriente alors vers un metal à l’épiderme goth et à la musculature thrash/black. Touchant et captivant mais Nicht ne tombe jamais dans la niaiserie. Une maturité qui n’est pas si courante que cela dans ce style, surtout pour un groupe d’une telle jeunesse. Nicht s’emploie donc à tisser sa trame de fond avec patience et doigté, et s’il en résulte une invitation dans un monde très cohérent jamais la toile dépeinte ne paraît statique. On ne s’ennuie pas à l’écoute de « Catalepsy Sinks ». Un constat notamment rendu possible par le fait que la mouture de cet Ep s’appuie sur un metal solide qui se marie étonnamment bien avec les divers arrangements et l’horizon subtil des chants. C’est vrai que de prime abord on a tendance à ressentir la balance de Nicht comme n’étant pas toujours respectée. Vouloir faire fusionner le catégorisme rugueux du thrash avec un nébuleux mysticisme goth était pour le moins osé mais finalement le groupe ne tire t’il pas en partie sa force de ce déséquilibre ? Après tout dans les différentes catégories de metal gothique on a plutôt l’habitude des tons saturés très profonds (Par exemple un chant ultra guttural et des guitares plombées où des vocaux pré-sopranos sur des murs de claviers). Ici tout est plus nuancé et indéniablement très personnel.
Le chant mâle se veut par exemple parfois relativement poussif et énergique entre thrash et black. Pourtant passé la surprise et le temps d’adaptation on s’aperçoit que le sieur tire très bien son épingle du jeu en procurant un relief non négligeable aux nombreuses passes presque doom. Mais ce n’est rien à coté de ses capacités vocales claires qui flirtent avec une sensuelle aisance avec les différentes cordes féminines. Car, là encore, la diversité est à la hauteur de la qualité, entre les clairs sensibles et le lyrisme poétique. S’il fallait essayer de rapprocher Nicht d’un groupe plus connu, nous pourrions peut-être le rapprocher de Tristania et de Yearning. Mais seulement de loin alors car Nicht s’avère nettement moins sucré, plus subtil et plus varié que ses vieux frères norvégiens. Malheureusement j’ai bien peur de devoir dire que ça n’induit pas qu’ils auront plus de succès, bien au contraire. Notre groupe parisien est plus difficile d’accès, autant les connaisseurs apprécieront, autant la capture lors des premières écoutes s’avèrera plus rare. Les prises de risques sont plus élevées, notamment grâce à des changements de rythmes plus fréquents et une gamme de jeu autrement plus large. Nous voguons parfois sur des horizons sensibles avec claviers envoûtants et guitares riches (et parfois si délicieusement discrètes !) jusqu’à faire face à des forces thrash/black qui ne flirtent tout de même pas avec la brutalité. Et s’il arrive que les liaisons soient progressives et enivrantes en d’autres occasions elles sont rapides et surprenantes, mais le rendu global est toujours incroyablement fluide. Le plus terrible est qu’au fil des écoutes on avance de plus en plus dans un monde qui semble toujours plus difficilement sondable, le potentiel de Nicht paraît donc particulièrement élevé. Même si, techniquement parlant, il n’y a pas de quoi fouetter un chat, le feeling et les idées sont au rendez-vous.
Nicht peut être très fier de leur premier EP. Espérons juste qu’ils garderont la tête suffisamment froide pour, à l’avenir, ne pas nous désenchanter.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports