NONEXISTENCE - Antarctica

Chronique

Pochette de l'album Antarctica par Nonexistence
  1. Hope Dies First
  2. Vast Abysses Inside
  3. Shroud of Distress
  4. Darkness Shining
  5. The Void of No Void
  6. Multiverse
  7. Here Is Nowhere
  8. Starless Aeons

Site(s) du groupe :

Site web de Nonexistence
Par Requin Volant

Publié le 12/04/2013

Télécharger légalement

Nonexistence fait partie de ces ovnis que tu prends plaisir à chroniquer parce que même s'ils te rappellent d'autres groupes, ils apportent au creux de tes tympans délicats quelque chose de nouveau, d’inattendu et en l'occurrence d'une puissance et d'une efficacité redoutables.

Ce groupe, c'est avant tout le projet de Philip Santoll mais qui a choisi cette fois-ci d'être épaulé par Tuomas Saukkonen pour la production, mais également pour la batterie et la basse. Tuomas est notamment connu pour être membre de Black Sun Aeon.

 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que leur alliance a de la saveur.

Produire un son au croisement entre Novembers Doom, Kråke, Dimmu Borgir et Darkspace ce n'est quand même pas donné à tout le monde et ça rend plus que bien. Antarctica s'avère être un album à la fois recherché et innovant, créant un univers qui lui est propre et permettant ainsi à chacun de percevoir la musique de sa propre manière.

Philip décrit cet album comme mêlant la puissance, la froideur et la tristesse du black metal avec la mélancolie du doom. Un cocktail quelque peu surprenant de prime abord, mais qui apporte une vraie bouffé d'air frais dans ces deux univers.

 

L'ambiance cosmique revendiquée n'est pas en reste, on retrouve des sons proches des Suisses de Darkspace par moments, même si la comparaison s'arrêtera là. Aucun lien au niveau vocal, ni même au niveau du rendu final, seulement un soupçon de sonorités communes qui font tout.

On effectuera ici un voyage mélancolique au travers des contrées glacées de l'Antarctique dans le même temps qu'une errance aux confins de la Galaxie. Superbement orchestré malgré quelques longueurs, cet album est l'une des plus belles pièces qu'il m'ait été donné d'écouter en termes de black metal atmosphérique.

 

 

Vous l'aurez donc compris, il s'agit d'une production aussi poétique que réussie sur tous les plans. L'écouter revient à être captivé dans l'univers développé tout au long des huit pistes qui le composent au point de finir par le trouver trop court une fois l'écoute terminée.

 

Difficile de résister à cet album, passer à côté serait une erreur. Si vous n'êtes pas convaincus par cette chronique, je vous invite à vous pencher sur la chanson "Multiverse".

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports