NORMA JEAN - Bless the martyr and kiss the child

Chronique

Pochette de l'album Bless the martyr and kiss the child par Norma Jean
  1. Entire World Is Counting on Me, and They Don't Even Know It
  2. Face: Face
  3. Memphis Will Be Laid to Waste
  4. Creating Something out of Nothing, Only to Destroy It
  5. Pretty Soon, I Don't Know What, but Something Is Going to Happen
  6. Shotgun Message
  7. Sometimes It's Our Mistakes That Make for the Greatest Ideas
  8. I Used to Hate Cell Phones but Now I Hate Car Accidents
  9. It Was As if the Dead Man Stood Upon the Air
  10. Human Face, Divine
  11. Organized Beyond Recognition

Site(s) du groupe :

MySpace de Norma Jean Site web de Norma Jean
Style : voir chronique
Par Bloody

Publié le 02/12/2004

 

Vous aimez le hardcore ? Je veux dire, vous aimez le hardcore extrêmement violent qui se mêle avec le métal pour donner naissance à des morceaux d’une rare noirceur ? Bien. Voici Norma Jean. Ils sont 5, font parti d’un curieux mouvement : le christian-hardcore ( pas la peine de traduire ), mais ça à la limite on s’en fout car aucun prosélytisme religieux n’est présent sur le cd ( à part au niveau des remerciements ). Par contre on ne se fout pas, mais alors pas du tout, de leur musique.

Celle-ci ne verse pas dans l’easy listening : acharnement rythmique, insistance des guitares sur les aigus dissonants, hurlements d'écorché vif tout le long de l’album, ralentissements jusqu’à toucher les plus profonds marécages ... Mais aussi grands moments ( monuments ) de violence soutenus par une batterie variée et des guitares allant du hardcore pur souche jusqu’à des sonorités death. Si le spectre de Neurosis n’est pas loin, Norma Jean sublime cette influence pour en faire quelque chose d’une pureté rare.

Mais cet album n’est pas seulement cela : c’est aussi le morceau “Pretty son, I don’t know what but something is going to happen”, 15 minutes au compteur pour zéro seconde d’ennui. Norma Jean dévoile ici toute sa science de la mélodie sombre et glauque, ainsi que tout son talent à réaliser des parties hypnotiques. Alors forcement, après ça, il est difficile de finir l’album tant on ressort épuisé d’une telle épreuve.

Un album ( disponible uniquement en import ) à écouter dans le noir, les volets fermés ou sur une route abandonnée en pleine nuit, je vous le promet, ça a quelque chose de flippant ...

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports