OCTOBER FILE - The Application of Loneliness, Ignorance, Misery, Love and Despair : an Introspective of the Human Condition

Chronique

Pochette de l'album The Application of Loneliness, Ignorance, Misery, Love and Despair : an Introspective of the Human Condition par OCTOBER FILE
  1. Fuck the Day
  2. Heroes Are Welcome
  3. The Water
  4. Reinvention
  5. Upon Reflection
  6. Elation
  7. As the Clouds Meet the Horizon
  8. All Rise All Fail
  9. To Be Watched Upon

Site(s) du groupe :

Site web de OCTOBER FILE
Par olivier no limit

Publié le 03/05/2014

Télécharger légalement

OCTOBER FILE. Un nouvel album avec un nom à rallonge, attention je prends mon souffle : «The Application of Loneliness, Ignorance, Misery, Love and Despair : an Introspective of the Human Condition ». Ce groupe Anglais est l’archétype d’une formation qui se fiche des genres, des modes. Ce qui intéresse leur chanteur c’est de hurler ses dégouts, voire ses peurs. Pourtant ils existent tout de même depuis 2004, ont à leurs actifs 5 albums et pas mal d’EP. Quant à leur style, il évolue dans la gamme d’un post hardcore. On pourrait aussi parler d’Ambiant hardcore.

Une fois encore, leur musique est-elle toujours basée sur le même principe ?

Eh bien oui !

a savoir:

Pour ce presque une heure de musique, on retrouve de longs morceaux qui s’appuient sur des suites d’accord minimaliste en forme de nappes sonores ou des riffs du même tenant. C’est du style : j’en prends un je ne le lâche plus. C’est lancinant, et cela n’est pas si loin, sur certains titres, soit d’un black atmosphérique (Heroes Are Welcome) ou d’une sorte de sludge (As the Clouds Meet the Horizon), tant c’est parfois lourd ou oppressant. On peut penser aussi à un post doom malsain.

Après ce ne sont que des comparaisons au niveau des ambiances dégagées.

Pourtant « Upon Reflection » se paye le luxe de mettre en scène juste une guitare acoustique. Il faut dire que l’on vient, juste avant, de se prendre plus de 9 minutes de noirceur avec le très prenant « Reinvention «.

La basse, quant à elle, assure, ronflante. La batterie, bien que jouant sur des tempos lents et syncopés, martèle .

Et la voix, a un peu, je trouve, du timbre vocal de Kirk Windstein (CROWBAR), en plus étouffé et lointain.

Voilà quelque chose de bien prenant mais si vous êtes fan de ce genre ou du groupe je pense que vous ne serez pas déçu.

Par contre pour vous plonger dans cette musique, il vaut mieux vous fermer à votre entourage, cette musique doit être comme une immersion ! et puis il vous faut accepter le coté répétitif de leur metal et la longueur des morceaux.

Ce cd a été adressé par CANDLELIGHT.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports