OMISSION - The Unholiest of Them

Chronique

Pochette de l'album The Unholiest of Them par OMISSION
  1. Naive iniquity
  2. The Black Flame Shall Burn
  3. Iron Will
  4. Breakneck Speed Blasphemies
  5. Thrash Metal Traller
  6. Spiral of Self-Destruction
  7. Eve of an End
  8. Isolation Marches On
  9. What Kind of Person Do You Think I Am?

Site(s) du groupe :

Site web de OMISSION
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 31/01/2016

 

"The Unholiest of Them" .

C'est juste du thrash underground, occulte et speed. En fait les membres du groupe OMISSION disent pratiquer, non pas des messes noires, mais plutôt du « Satanic speed thrash ». D’ailleurs, pour cet album paru fin 2015, sous la houlette d’EMANES RECORD, on retrouve un line up complétement modifié, le seul rescapé étant le chanteur / guitariste, qui répond au nom de Miguel A. Hernanz "Patillas.

 Et oui, vu le « blaze » du leader vous aurez compris que ce groupe, né en 2005, est originaire de Madrid.

Quant à la musique : un son un peu vintage, un peu brut de coffre, mais qui s’avère très rapidement porteur et pas désagréable.

Une voix acide, aigre et fielleuse typée black.

Et puis des titres à la croisée d’un EXCITER et surtout d’un thrash Allemand.

Et l’air de rien, au détour de titres comme l’accrocheur « Iron Will », on se rend compte que le bonhomme ne donne pas dans une ultra simplicité, mais y va de sa petite poignée de riffs et de changements de tempos.

Bon après cela reste quand même assez primaire, dans le sens où il ne cherche pas une technicité à tout crin, que l’on ne trouve souvent qu’une paire ou un brelan de plans de guitare par titre comme «Breakneck Speed Blasphemies », qu’il y a peu de solos. Mais bon sang cela vient des tripes et ça se sent !

Après il essaye de se diversifier. Il y a l’instrumental «Thrash Metal Traller » plutôt «bay area » ou « Spiral Of Self-Destruction » qui commence comme du thrash teuton et qui finit carrément. Rock n’ roll ! « Eve Of An End » est vraiment heavy et noir à souhait.

 « Isolation Marches On » où la machine pourrait perdre le contrôle mais où le bonhomme mène le véhicule jusqu’au bout. Et puis ce « What Kind Of Person Do You Think I Am?” Où le blackeness thrash se la joue un peu spanish. Il y a aussi ce 10 me titre un peu anecdotique.

Alors au bout du compte, plus de solos auraient été bien vus, mais ce « direct et sans fioriture » qui se porte près des tripes vaut son pesant de feeling primal !

 Cela peut lasser à la longue ou séduire, car je trouve que certaines compositions, s’entêtent à ne plus sortir de ton cerveau comme « Iron Will », « What Kind of Person Do You Think I Am? » ou «Thrash Metal Traller ».

C’est pour cela que, malgré certains défauts, je lui mets une note plutôt bonne.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports