ONSLAUGHT - VI

Chronique

Pochette de l'album VI par Onslaught
  1. A New World Order
  2. Chaos Is King
  3. Fuel for My Fire
  4. Children of the Sand
  5. Slaughterize
  6. ’Fucking’6
  7. Cruci-Fiction
  8. Dead Man Walking
  9. Enemy of My Enemy
  10. Bonustrack (Limited Digipack/LP Edition) :Shellshock

Site(s) du groupe :

MySpace de Onslaught Site web de Onslaught
Par olivier no limit

Publié le 24/09/2013

Télécharger légalement

Ils se nomment ONSLAUGHT, font du thrash old school, sont Anglais et ne sont pas très populaires en France. Seulement voilà, avec leur nouvel album nommé « VI », et bien…ils tuent !!!

Né dans les 80’, ils firent beaucoup parler parler d’eux avec « The Force ». Après ce ne fut jamais un groupe vraiment très important. Des seconds couteaux comme beaucoup, il faut dire qu’à l’époque il y avait pas mal de concurrence.

 Début des 90’ ils se séparent. En 2005 ils se reforment sous la houlette de deux anciens membres, à savoir Sy Keeler au chant et Nige Rockett à la guitare .S’ensuivent deux albums vraiment honnêtes : « Killing Peace » et « Sounds of Violence ».

Seulement là, avec ce 6eme album ils font forts.

Comment vous dire ?

D’un côté des titres speed, bien charpentés, tout en nervosité, en riffs qui pulsent, le genre de morceaux comme «Chaos Is King », "cruci-fiction", "dead man walking", qui d’emblée vous rentrent dans le lard sans concession. Efficaces et porteurs.

De l’autre des morceaux plus mid tempos tel que " Children of the Sand », plus lourd, plus heavy et franchement prenants. Dans ce genre de compositions ils se montrent comme étant vraiment performants (quoique dans les titres speed ils le sont aussi).

Et puis arrive « 66’Fucking’6 » et là…t’es mort. Construit sur un tempo medium, le riff qui porte le morceau te prend tout de suite…. Là… pour ne plus te lâcher. Et quand arrive le refrain cela te fait tilt et Game over !

En fait ce qui se passe dans ce cd est assez simple : il ne sonne pas comme produit pas un « vieux groupe qui n’a plus rien à dire ». Tout est forgé pour ce faire se lever des petites salles aussi bien que des grandes. alors attention, cette galette n'est pas exceptionnelle mais elle fait preuve à la fois de "métier" et de "séve" thrash.

C’est excité à souhait, bien conçu et mixé comme il se doit. De plus les musiciens sonnent comme les 5 doigts de la main, mais d’une main qui montrerait un poing serré, construit pour l’uppercut

 Ce cd m’a presqu' autant surpris que lorsque j’avais découvert « Ironbound » d’OVERKILL en 2010, un album que personne n’attendais. Ici c’est la même chose, qui l’eu crut ?

Quant aux influences, je ne sais pas j’aurai tendance à dire EXODUS dans sa nouvelle formation, mais on va plutôt dire qu’ils font du…ONSLAUHT. Point barre !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports