OPERADYSE - Pandemonium

Chronique

Pochette de l'album Pandemonium par OPERADYSE
  1. Rise
  2. Celestial Sword
  3. Unfold Legend
  4. Keeper of the Flame
  5. The Path of Divine
  6. Fairies' Secret Garden
  7. Arkanya
  8. Pandemonium
  9. Nevermore
  10. Frozen

Site(s) du groupe :

MySpace de OPERADYSE
Par olivier no limit

Publié le 08/12/2013

Télécharger légalement

Cela vous dirait-il une petite tranche de power symphonique, vous savez ce genre de metal qui conjugue heavy speed mélodique et adjonction, importante, de sons apparentés à un orchestre symphonique. Et bien voici le groupe OPERADYSE, ils sont français et nous proposent, avec leur premier vrai album « Pandemonium », un metal ambitieux et plein de brillance pour ceux qui aiment le style.

Né en 2006, ayant gagné une victoire lors du tremplin Duels Rock de Montpellier en 2008, ils créent un EP l’année suivante : « Hope Era Dies ». Puis départ de la chanteuse, Jennifer Lassalle et arrivée d’Emmanuel Colombier à la batterie, (ULTRAVOMIT !).

Bref, quant à la musique c’est un peu comme si HELLOWEEN se mettait au symphonique, mais c’est surtout à SONATA ARTICA que l’on pense, l’influence est plus que présente.

N’étant pas très coutumier de ce genre de metal, je me suis fait la réflexion suivante : il pourrait être la bande son d’une musique de film épique. Effectivement, les arrangements, le relief donné par le mix, ce sentiment de « cavalcades » en font une musique « qui prend tout « l’écran ».

De plus s’ajoute la beauté du chant de Jennifer, revenu pousser la complainte sur quelques titres comme sur « Arkanya » en duo avec Frank Garcia, le nouveau chanteur, ou bien « Frozen ». On se dit qu’elle devrait rester dans la formation, car elle apporte une touche féminine indéniablement complémentaire au gosier de garcia.

Quant aux parties symphoniques, rien qu’en écoutant l’intro « rise », on se sent transporté, car elles sont de première bourre, particulièrement soignées.

Entre rythmiques speedé façon charge de cavalerie, mélodies enjouées et positives, sentiment épique, petites touches musicales neo classique flirtant avec le metal mélodique, musiciens donnant leurs âmes à une musique grandiloquente ou grandiose selon les appréciations, ce premier opus se place dans une bonne moyenne.

De plus on y trouve des titres plus aériens comme « Frozen » ou « Arkanya » qui sont empreint d’une certaine beauté.

Perso, bien que je ne sois pas coutumier de ce genre de musique, dont je trouve parfois les mélodies au lyrisme trop « sucrée » ou trop ampoulé, et bien j’ai apprécié cette galette malgré ses petites redondances ou répétitions.

A plus !

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports