OPETH - Pale Communion

Chronique

Pochette de l'album Pale Communion par OPETH
  1. Eternal Rains Will Come
  2. Cusp of Eternity
  3. Moon Above, Sun Below
  4. Elysian Woes
  5. Goblin
  6. River
  7. Voice of Treason
  8. Faith in Others

Site(s) du groupe :

MySpace de OPETH Site web de OPETH
Style : voir chronique
Par Flying Shark

Publié le 20/09/2014

Télécharger légalement

Opeth, un groupe dont j'ai décroché depuis des années car il était devenu, à mon sens, particulièrement ennuyeux. Mikael Åkerfeldt avait choisi d'évoluer dans un univers résolument plus calme que ses anciens amours tels Orchid ou Still Life pour le plus grand plaisir des fans de "metal pas trop metal" mais également au grand dam des vieux cons de l'ancienne époque comme moi. Cependant l'espoir persiste, ceux qui étaient au Hellfest cette année savent de quoi je parle, le sieur Åkerfeldt n'a rien perdu de son coffre et nous l'a prouvé en ressortant quelques perles de l'ancien temps et des growls comme on les aime au cœur d'un show hypnotique qui s'est avéré remplir (pour ne pas dire faire exploser) la Altar comme rarement ce week-end-là. Ces réminiscences du "bon vieux temps" ont réussi à ressusciter un peu d'intérêt pour un groupe auquel j'avais tourné le dos depuis maintenant près de dix ans. C'est ainsi que nous en arrivons à la chronique de ce Pale Communion puisqu'il est sorti deux mois après ledit festival.

Inutile d'espérer y trouver les éléments death précédemment évoqués, ils n'y sont pas et il y a fort à parier qu'ils ne referont probablement jamais surface sur album étant donné le public que le groupe semble viser actuellement (Ouais, quand on commence à voir des pseudos-hipsters en concert d'Opeth on se dit que ça pue un peu quand même...). Mais Dieu merci (elle est pour toi celle-là Christine), les fans du groupe auront de quoi se rassasier, car si cet album ne dégage aucune violence, les inspirations et l'atmosphère sont en revanche particulièrement bonnes. C'est ça le miracle de ce bon vieux Mikael, rester dans la lignée d'un album chiant à mourir (Heritage) mais en arrivant à en faire quelque chose de dynamique, d'efficace et surtout de bon !

Effectivement, l'inspiration à la sauce Pink Floyd fait un bien fou à un groupe qui avait déjà commencé à explorer un aspect plus seventies lors de son dernier album. Tout s'axe ici autour de mélodies travaillées, de voix prenantes qui ne cessent de monter et descendre sans jamais dépasser un certain seuil. Pas de vitesse, pas d'agressivité, tout est dans la douceur et l'ambiance. D'une certaine manière on peut dire que le grand Opeth de l'époque est de retour, il a simplement muté de la violence du death à un univers nettement moins accessible qu'est le progressif.

Difficile de dire si les fans de l'ancienne époque auront cette même approche, mais pour ma part, Pale Communion est l'album qui m'a enfin réconcilié avec un groupe dont je n'attendais plus rien et j'en suis ravi.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports