OPHTHALAMIA - Dominion

Chronique

Pochette de l'album Dominion par Ophthalamia
  1. Elishias Mistresses Gather
  2. Time Of War
  3. Final Our Of Joy
  4. Great Are The Deeds Of Death
  5. Eclipse Of Life (The Eternal Walk IV)
  6. A Black Rainbow Rising (Castle Of No Repair III)
  7. Dominion
  8. Legacy Of The True (Death Embrace Me III)
  9. Great Are The Deeds Of Death (Bonus, rehearsal 1996)
  10. Final Hour Of Joy (Bonus, rehearsal 1996)
  11. Time Of War (Bonus, rehearsal 1996)
  12. Sacrifice (Bonus, Bathory Cover 1997)
Par Dzo

Publié le 28/03/2012

Télécharger légalement

Alors que je pioche dans une nouvelle pile de cd promo reçus par les labels, c’est totalement par hasard que je tombe sur cette galette d’Ophthalamia. Le nom me dit vaguement quelque chose, je crois avoir aperçu ce nom sur un tribute de Bathory que je possède. Mais à froid, musicalement c’est le néant dans mon esprit.

Place donc à la découverte de cette ex-formation de Swedish guest black metal  band à travers ‘Dominion’, un cd qui a déjà bien des années au compteur puisqu’il est sorti en 1998!

Alors la question est, pourquoi chroniquer un album qui a déjà près de quinze ans? Car ce dernier a subi un lifting complet, et à donc été remixé par Michaël Bohlin (Pain). Une édition limitée est parue avec un livret de vingt pages, des notes écrites ainsi que quatre titres bonus. Packaging qui est disponible chez le label Soulseller Records. Pour le coup, la pochette a elle aussi subit un rajeunissement, et n’a plus rien à voir avec l’ancienne, qui il faut le l’avouer, ne cassait pas des briques.

Je parlais de guest BM band plus haut, car à l’époque où le groupe existait encore (Ophthalamia a splitté peu de temps après la sortie de cet album), il se composait notamment de It et All, ces deux tarés qui officiaient dans Abruptum.

Mais pas seulement, on retrouvait également Night et Bones, qui sont actuellement dans Deathstars, dans un domaine tout autre que le BM d’antan. Night est le petit frère du défunt Jon Nödtveidt, ex-frontman de Dissection. Ce dernier, qui a rejoint le Walhalla aujourd’hui, faisait parti du groupe sur ‘A Journey In Darkness’, tandis que son frangin était dans Dissection au début aussi, tout un programme!

Maintenant que le contexte est présenté, concentrons-nous sur le contenu de cet opus, que je découvre sur le tas.

Et pour être sincère, j’ai été très agréablement surpris par l’aura de cet album. Et tout cela avant d’avoir pris connaissance du line-up qui le composait.

Le groupe joue un Black Metal mid-tempo, aux aspects mélodiques et transcendants. C’est une galette qui s’écoute vraiment bien et s’avère immédiatement accessible. La production est claire, on distingue bien tous les instruments, ce qui est d’autant plus appréciable. Il y a de vraiment bons morceaux comme ‘Time Of War’ et ‘Final Our Of Joy’, pour ne citer qu’eux. ‘Great Are The Deeds Of Death’, à la mélodie qui rappelle Dissection, est un morceau également mélodique et efficace.

D’une manière générale, l‘architecture musicale entre les riffs mid-tempo et le jeu de batterie de Bones sont brillants et convaincants. Ne vous attendez pas à trouver du blast beat ou autres structures rapides, il n’y en a pas. Côté chant, l’âme tourmentée de It se retranscrit dans un chant Black plutôt classique mais qui colle parfaitement au concept du groupe. L’album se termine en douceur sur ‘Legay Of The True’, dans un ton ambiant et mystique, sur des notes de claviers.

Quant aux trois autres morceaux bonus issus de répètes de 1996, il ne faut pas compter sur eux pour apporter un gap supplémentaire au cd, surtout que ce sont des titres de l’album. Bien pour les fans, mais pour les autres, ils ne présentent que peu d’intérêt, le son étant crado et le tout assez insipides par rapport au véritable contenu de ‘Dominion’.

On retrouve également en dernière piste la fameuse reprise de Bathory, ‘Sacrifice’, bien, mais moins efficace que la version revisitée de Tsjuder, par exemple.

Malgré sa quasi quinzaine d’années, ‘Dominion’ est un album intemporel qui vieillit comme un bon vin dans une cave. Ses rythmiques mid-tempo et son univers qui ont fait preuve d’un travail méthodique et inspiré, séduiront les amateurs de BM mélodiques sauce Dissection, qui comme moi, n’ont pas eu la chance de découvrir cet album plus tôt. ‘Dominion’ est une pièce séduisante, un cd à côté duquel il ne faut pas passer à côté.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports