ORANGE GOBLIN - A Eulogy For The Damned

Chronique

Pochette de l'album A Eulogy For The Damned par Orange Goblin
  1. Red Tide Rising
  2. Stand for Something
  3. Acid Trial
  4. The Filthy & The Few
  5. Save Me from Myself
  6. The Fog
  7. Return to Mars
  8. Death of Aquarius
  9. The Bishops Wolf
  10. A Eulogy for the Damned

Site(s) du groupe :

MySpace de Orange Goblin
Par Born Töo Late

Publié le 09/01/2012

Télécharger légalement

Orange Goblin – A Eulogy For TheDamned

2012 – Candlelight Records

 

Me revoilà avec la dernière galette des Anglais d'Orange Goblin «A Eulogy For The Damned». Nouveau label, date de sortie officielle le 13 février, date identique à la sortie du premier album des Sabbath (42 ans plus tôt bien sûr,arghhh Born Töo Late!), personnellement ça me fait frétiller!

Bon je passe le paragraphe biographique, un petit tour sur cette chronique vous en dira un peu plus, je vais juste résumer vite fait pour ceux qui n'auraient pas la motivation de cliquer sur un lien...Orange Goblin, groupe Londonien créé en 1995, nous balance leur 7ème album studio en pleine tronche. Après plus de 12 années sous le label Rise Above et un bref passage chez Mayan Records (RIP) les voilà signés sur Candlelight Records.

Allez action, premier morceau en branle, ce qui saute aux oreilles direct, c'est le son de la prod.,un son très ouvert et pourtant assez surfait... Bon allez, je ne vais pas m’arrêter là, en général, après quelques écoutes, même une vieille demo tape d'un groupe enregistrée au fond d'une cave, et avec un seul micro, peut super bien sonner si les morceaux tabassent. Le morceau défile j’attends le tabassage en règle. Bon, le morceau se termine et il ne s'est rien passé, j'ai raté le coche? Étrange, d'habitude avec les Anglais ça rentre dans le gras et ça ne vous lâche plus jusqu'à la fin. La rondelle défile,qu'est ce qui se passe? Bah rien justement, et j'en reste pantois...

Difficile de faire la différence entre les différents morceaux, le même genre de riff revient quasi sans cesse, ça en devient presque pénible. Je ne parle même pas du 3ème titre «Save Me From Myself» que je trouve vraiment de très mauvais goût. Sans pousser jusqu'à la ballade, loin de là, ce titre nous plonge dans une «propreté musicale». Riff tranquille, refrain avec chant clair pour faire tomber les minettes... Où est donc passé le Orange Goblin crado qui envoie la sauce?

Mauvais chroniqueur que je suis, j'arrête là. Ma déception l'a emportée sur mon envie d'approfondir l'écoute. Un album plat et vraiment pénible à écouter. Je ne comprends vraiment pas ce qui a pu se passer. N'allez pas me dire que c'est le changement de label...Je pense que Rise Above ne doit pas s'en mordre les doigts en tout cas. Cet album n'est vraiment pas destiné aux fans de la première heure. Il manque cruellement de «couilles». L’inspiration s'essouffle aux fils des années pour les Londoniens, vraiment, mais vraiment dommage... J'espère tout de même que certains d'entre vous y trouveront leur compte Je vais me remettre un petit Time Travelling Blues pour noyer mon chagrin...

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports