ORIGIN - Omnipresent

Chronique

Pochette de l'album  Omnipresent par ORIGIN
  1. All Things Dead
  2. THRALL:FULCRUM:APEX
  3. Permanence
  4. Manifest Desolate
  5. Absurdity of What I Am
  6. Source of Icon O
  7. Continuum
  8. Unattainable Zero
  9. Redistribution of Filth
  10. Obsolescence
  11. Malthusian Collapse
  12. The Indiscriminate
  13. Kill Yourself (S.O.D. Cover)

Site(s) du groupe :

Site web de ORIGIN
Par olivier no limit

Publié le 01/07/2014

 

Pour certains, dont je fais partie, il y a SUFFOCATION, pour d’autres ils ne jurent que par ORIGIN. Je voulais parler des chefs de file du death brutal technique. Et bien ORIGIN va sortir le 4 juillet, un nouvel album nommé « Omnipresent ». Et cela donne quoi ?

Fondé en 1997, ce groupe originaire du Kansas avait vu monter sa cote de popularité avec l’album «Antithesis » véritable volcan en éruption. S’ensuivi « Entity » et les voici avec ce nouveau brûlot.

Produit au Chapman Studio par Robert Rebeck et masterisé par Colin Martson, avec comme nouveau pousseur de gosier Jason Keyser, qui avait été engagé lors du départ de Mica Meneke et qui maintenant peut rester autant qu’il le veut.

Blast beat à fond la caisse, aucune entrée en matière dès le premier titre « All Things Dead »qui rentre dans le lard directement, growls profonds parfois accompagné d’un plus acide.

Quand je dis blast beat à fond la caisse, il y a pas mal de variations de tempos dans leurs morceaux comme sur « Source of Icon O » qui donne presque dans groove metal. Ils sont capables de passer d’une déflagration de malade à des tempos vraiment lourds et pesants.

Parfois de petits interludes musicaux ("Continuum) qui permettent d’aérer le tout avant de se reprendre une bonne dose de folie.

Ce que j’aime dans leur death c’est que malgré leur technicité elle ne vous saute pas aux yeux et c’est cela leur force : rien n’est démonstratif tout coule de source. Leur musique peut parfois paraître assez simple (c’est à prendre avec des pincettes ce que je dis) mais quand on écoute attentivement on se rend compte qu’il n’en est rien. Du grand art.

Ensuite, outre cette cohérence, il y a une densité, quelque chose de massif, de compact mais d’éclairé, de véloce qui inonde leur musique.

Comment vous dire cela autrement ?

C’est puissant, tout en rythmiques et riffs précis mais musclés. Chaque morceau est plus d’un seul tenant que le death d’un SUFFOCATION par exemple.

Après BENIGHTED, ABORTED, MISERY INDEX, voici un nouveau brûlot qui devrait plaire aux amateurs de sensations très fortes.

Ils ne ressemblent qu’à eux même et cela j’aime.

Ce cd m’a été envoyé par AGONIA RECORDS.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports