OTEP - Sevas Tra

Chronique

Pochette de l'album Sevas Tra par Otep
  1. Tortured
  2. Blood pigs
  3. T.R.I.C.
  4. My confession
  5. Sacrilege
  6. Battle ready
  7. Emtee
  8. Possession
  9. Thots
  10. Fillthee
  11. Menocide
  12. Jonestown tea
Style : voir chronique
Par Bloody

Publié le 04/12/2004

 

Otep est le projet d’un jeune femme touche à tout : à la fois poète et designer elle décida un jour de monter un groupe de métal alors qu’elle n’y connaissait rien, ou presque. Pour se faire elle s’entoura de musiciens de premier ordre, prit le micro et fonda son groupe dont le nom est l’anagramme de Poet ... Deux ans plus tard, Otep se fait remarquer par Madame Osbourne et signe chez une major. C’est ce qu’on appel un parcours de rêve.

Ce qui frappe en premier lieu quand on achète le cd, c’est la beauté de la pochette et du livret rassemblant mythologie et science fiction .... Ensuite quand on met le cd sur la platine on tombe, après un introduction angoissante, sur un morceau d’une violence rare : “Tortured”, commençant sur une série de riffs 100% pur thrash, sur lesquels se couchent des hurlements death-grind qui font vibrer les vitres ( la chanteuse réalise toute les “vocalises” ce qui est un coup dur pour tous les mâles qui pensaient que seul eux pouvaient pousser des cris gutturaux foncièrement masculins et plein de testostérone ). Ensuite break et hop v'l’a des vocaux à la Jonathan Davis placé sur des guitares toujours aussi old school.

C’est ça Otep, un mélange détonnant de Thrash, de Neo et de Death ultra brutal, servi par une production ben .... si je vous dit que c’est Terry Date ( Pantera, Deftones ) qui s’en est chargé ça vous suffit non ? c’est bien ce que je pensais. Autre point positif, le souci du détail : comme je vous l’ai dit plus haut, l’artwork est très travaillé, les paroles sont de haut niveau et bourrées de jeux de mot ( à commencer par le titre de l’album qui lu à l’envers donne : Art Saves ). Le site web est d’ailleurs tout aussi chouette ( www.otep.com ) et contient même un “arbre aux poèmes”, c’est à dire une page destinée aux poètes en herbe qui veulent y laisser leur oeuvres ... Un reproche cependant, la violence décuplée sur cet album est telle qu’elle peut en devenir lassante : nulle partie mélodique ou solo de guitare pour se reposer la tête, les seules parties lentes du CD sont des mid-tempo trop longs avec la chanteuse qui fait de longs monologues ... De ce fait il est possible que vous décrochiez à partir de la septième piste. Cela dit chaque morceau pris à part est vraiment bon donc c’est à vous de voir ...

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports