OVER THE EDGE - Held Breath

Chronique

Pochette de l'album  Held Breath par OVER THE EDGE
  1. If God Was a Lesbian
  2. Into a Thousand Pieces
  3. Days of Fuckin’ Prayers
  4. Full of Emptiness
  5. Restless
  6. A Deep Breath
  7. X7 Theory
  8. Walls
  9. Gust of Wind
  10. Wake Me Up Early
  11. I’m Searching Myself Under My Bed

Site(s) du groupe :

Site web de OVER THE EDGE
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 24/12/2013

Télécharger légalement

Il y a parfois des groupes sur lesquels il y a peu d’informations, peu d’articles sur le net mais dont la musique vous scotche au plafond. Du coup écrire une chronique devient vital. C’est le cas du combo Italien OVER THE EDGE et de son album « Held Breath ».

Je sais peu de choses émanant de cette formation, si ce n’est qu’ils ont à leur actif un EP « Smelly Rag paru en 2009 », qu’ils semblent être nés au pays de la pizza et que leur cd m’a été adressé par ENERGY ZOMBIE MANAGEMENT.

Par contre ce que je sais c’est que leur musique est bonne.

C’est du rock/metal au croisement de pas mal d’influences. On y trouve principalement du grunge, mélangé à du rock alternatif, saupoudré de pointes parfois plus metal ou au contraire, à la limite de quelque chose d’ambiant, de dépouillé, le temps de reprendre son souffle pour de nouveau monter en intensité. Rajoutez au tout une légère flagrance post machin, un peu punk, un peu hardcore.

Les riffs et rythmiques pratiquent un va et vient qui fait monter l’intensité de leur propos, le tout sur de titres vraiment inspirés musicalement.

Mais la cerise sur le gâteau, le truc en plus qui fait grimper en intensité la valeur artistique rock de leur production, c’est le chant.

Le gosier féminin de JEN est hors la norme. Parfois elle vocalise, parfois elle parle, parfois elle est à contre sens de la mélodie. Elle nous fait du théâtre de gorge avec une certaine dose de folie, de mélancolie, de souffrance ou de rage.

Bref ils sont tout, sauf des clones de tel ou tel groupe. J’espère que l’on parlera d’eux, car même si leur musique est somme toute assez banale, leur façon de l’exprimer ne l’est pas. Et puis outre la teneur en sentiment dégagée, ils savent écrire et exécuter leur rock avec un certain art. On est parfois là, frisant une certaine cassure, une folie, une émotion prête à tout briser et puis la rage l’emporte et on repart dare dare.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

/// Contenu similaire

/// Live reports