OZ - Burning leather

Chronique

Pochette de l'album Burning leather par Oz
  1. Dominator
  2. Searchlights
  3. Let sleeping dogs lie
  4. Fire in the brain
  5. Seasons in the darkness
  6. Turn the cross upside down
  7. Burning leather
  8. Gambler
  9. Enter stadium
  10. Total metal
  11. Third warning
Par Renaud

Publié le 07/11/2011

Télécharger légalement

OZ voici un nom qui ne dira sûrement pas grand chose aux plus jeunes mais pourrait bien rappeler quelques souvenirs aux plus anciens. Eh oui OZ n’est pas un nouveau groupe ou projet ces finlandais ayant fait trembler la scandinavie dans les années 80 avec des albums comme « Heavy Metal Hereos », « Fire in the brain » ou « decibel storm » et ce jusqu’en 1991 année où le groupe décida de se séparer. 

            20 ans plus tard ils sont de retour avec ce nouvel album intitulé « Burning leather » sur lequel on retrouve aussi bien des nouveaux titres que des anciens morceaux réenregistrés. Avec l’aide de Nicke Anderson ( Entombed, The hellacopters ) à la production « Burning leather » se présente comme le premier chapitre d’une nouvelle ère. Après une pause de deux décennies OZ repart quasiment de zéro et cet album sert d’introduction à la musique du groupe. « Burning leather » fait le lien entre le passé du groupe ( « Turn the cross upside down », « Fire in the bran » ) et le présent ( « Dominator », « burning leather » ). 

            Musicalement on se situe dans un heavy metal forcément très orienté années 80, OZ étant à l’origine du mouvement en scandinavie . Alors par moment cela nous rappelle Judas Priest ( « Searchlights », « Gambler » ), les premiers Iron Maiden ( « Dominator » ) voire même Black Sabbath lorsque le groupe ralentit le tempo ( « Seasons in the darkness », « Turn the cross upside down » ). Dommage que le son manque de puissance, la qualité des titres étant là . Cela sonne tellement années 80 que l’on croirait écouter une réédition et non pas un nouvel enregistrement. Cela manque cruellement de profondeur pour que l’on puisse entrer dans la dynamique du groupe. 

            A l’heure actuelle si OZ veut en découdre avec la jeune génération il va falloir rapidement rectifier le tir. On écoute cet album comme on regarderait une antiquité dans un musée avec respect et nostalgie. Or il va falloir que OZ se montre plus hargneux la prochaine fois car ce qui fonctionnait il y a 30 ans n’a plus cours actuellement. Si le groupe veut survivre il va falloir montrer les crocs. Lâchez vous les gars car le potentiel est là.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports