PARADISE LOST - Faith Divides Us, Death Unites Us

Chronique

Pochette de l'album Faith Divides Us, Death Unites Us par Paradise lost
  1. As Horizons End
  2. I Remain
  3. First Light
  4. Frailty
  5. Faith Divides Us, Death Unites Us
  6. The Rise of Denial
  7. Living with Scars
  8. Last Regret
  9. Universal Dream
  10. In Truth

Site(s) du groupe :

MySpace de Paradise lost Site web de Paradise lost
Par olivier no limit

Publié le 27/09/2009

 

(Style : gothic metal) Superbe cet album tant attendu du groupe Lost Paradise . Avec ce «Faith Divides Us, Death Unites Us " ils redeviennent les maitres incontestés du genre ; Du genre ? En fait pour moi, ils dépassent le gothic metal pour jouer un style qui leur est propre.

Nouveau batteur en la personne d’Adrian Erlandsson (at the gates, ex-cradle of fith, ex-haunted). Alors est ce l’arrivée de ce « petit nouveau », mais là, non seulement ils continuent sur la route qu’ils se sont tracé depuis le dernier opus « in requiem », mais en plus le son est vraiment …conséquent .Voir agressif. Du coup, et c’est personnel, je n’avais pas autant prit mon pied depuis un cd que je vénère : » draconian times «, non pas en comparaison de ce dernier mais pour l’état d’esprit retrouvé dans la façon d’amener des ambiances insolites teintées de noir et de poser leurs mélodies.

Si ces dernières sont peut être moins immédiates que sur « requiem », elles sont accrocheuses et le contraste entre metal rentre –dedans aux structures intelligentes et ambiances plus soft, à coup de solos planants, d’arpèges délicats, de claviers judicieusement posés est finement joué. D’ailleurs sous la carapace du metal je me suis demandé si ces Anglais n’avaient pas, dans leur prime jeunesse écouté de vieux genesis, car le petit coté planant de certains passages, en possède parfois le velouté et la profondeur mélancolique.

Les morceaux dégagent vraiment une vie propre en allant de l’agressif « frailty », à un « je ne sais quoi » d’envoutant surtout sur les tempos lents (first light) ce qui renoue avec leurs premiers albums. Moult solos de grande classe émaillent le tout et la voix du front man développe un véritable bouquet de vocaux allant de quelque chose de rageur à une voix claire tout azimut.

Bref, ils ont sorti le grand jeu et cela marche car ce " faith divides us, death unites us » au grain profond est un sans faute, du moins en ce qui me concerne. Après toutes ces années de route ces vieux de la vieille démontrent un savoir faire avec cette coloration particulière que l’on retrouve dans le rock british. Une sacrée leçon pour pas mal de jeunes groupes.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports