PAT O'MAY - Celtic Wings

Chronique

Pochette de l'album Celtic Wings par Pat O'May
  1. Alan the Brave (ft. Jonathan Noyce) 03:56
  2. Far from Her Land (ft. Martin Barre, Jonathan Noyce) 05:12
  3. Homeland (ft. Moya Brennan) 04:07
  4. Eliz Iza 04:49
  5. It Doesn't Matter (ft. Alan Stivell) 04:20
  6. Black Mountains 06:46
  7. Whiskey in a Jar (ft. James Wood) 03:49
  8. And the River Dance 03:51
  9. Soldier of Fortune 03:35
  10. Over the Hills and Far Away 05:03
  11. Tell Me Why 03:54
  12. Blowing in Ireland 02:52

Site(s) du groupe :

Site web de Pat O'May
Par olivier no limit

Publié le 02/03/2013

Télécharger légalement

Pat o’ May. Merveilleux artiste que ce français, guitariste, auteur-compositeur-interprète né à Rouen. Participant aussi bien à l’écriture de musiques pour Thalassa où mettant sa griffe sur deux opéras folk rock ( (Anne de Bretagne et Excalibur).

Il a fait partie des groupes de heavy metal, Marienthal et Road 66. Puis a produit plusieurs albums solos mélangeant rock, metal et racines celtiques.

Le revoici avec « Celtic wings » et ma foi, si le hard rock celtique, et des gens comme Thin lizzy, Deep Purple, Alan Stivell, Gary Moore vous parlent, cette chronique peut vous intéresser. Un album « hommage » vraiment complet.

Cette galette offre à nos oreilles plusieurs facettes. De plus il y a des invités : Alan Stivell, Jonathan Noyce, Moya Brennan, Martin Barre (jonathan et Martin ayant joué avec Jethro Tull)

On y trouve de reprises telles que « Soldier of Fortune » de Deep Purple époque Coverdale, « Whiskey in a Jar » de Thin Lizzy avec James Wood. «Over the Hills and Far Away » de Gary Moore. On y déniche aussi un medley des titres d’Alan Stivell et cela sonne comme ce qu’aurait pu pondre  Joe Satriani.

 D’ailleurs en parlant de Joe, l’instrumental « Black Mountains » respire son influence. Si vous aimez les « sans paroles », il y en a d’autres comme « Blowing in Ireland » et « And the River Dance ». Toutes de qualité.

Il y a également les compos chantées telles que « Homeland » (avec Moya Brennan), « far from her hand » bien électrique, « it doesn’t matter » (avec Alan Stivell qui s’exprime en Breton), « Tell me why » qui charrie le parfum de Thin Lizzy

Ce mélange, sous la bannière « musique celte », entre hard rock, classic rock, et l’empreinte « guitar heroe et figures du rock » est vraiment finement amené. Au détour d’un solo, d’une intonation vocale, d’une ligne mélodique celtique, Pat nous emmène dans un voyage qui nous transporte dans le lit de mélodies accrocheuses,le tout porté par un haut niveau musical plein de maestria, l avec en sus le souvenir de groupes qui marquèrent l’âme de plus d’un hard rockeur.

Un diamant de la plus belle eau.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports