PERIPHERY - III : Selected Difficulty

Chronique

Pochette de l'album III : Selected Difficulty par Periphery
  1. The Price Is Wrong
  2. Motormouth
  3. Marigold
  4. The Way The News Goes...
  5. Remain Indoors
  6. Habitual Line-Stepper
  7. Flatline
  8. Absolomb
  9. Catch Fire
  10. Prayer Position
  11. Lune

Site(s) du groupe :

MySpace de Periphery
Par Baptiste

Publié le 09/09/2016

 

Pour être honnête, je ne m’attendais pas à revoir Periphery aussi vite. Un an seulement après la sortie des très (trop ?) denses Juggernaut, il semblait envisageable que le groupe fasse une petite pause pour recharger les batteries.
Raté ! Les américains reviennent déjà avec un nouvel album qui explore une face un peu différente de leur personnalité.

Double album conceptuel oblige, Juggernaut était un double album aussi complexe qu’évolutif. Difficile d’accès malgré des qualités mélodiques indéniables,  il demandait un véritable investissement de la part de l’auditeur.
Autant le dire tout de suite, Periphery semble avoir voulu revenir à des choses plus immédiates.

Après une entrée en matière à l’agressivité débridée, l’album s’assagit pour laisser libre court à la face la plus solaire du groupe. Mois violent, moins technique, III : Selected Difficulty fait la part belle aux mélodies et aux refrains immédiats.
Ces derniers ne manquent pas, de « Marigold » à « Remain indoors » les lignes de chant ultra mémorisables s’enchainent sans temps mort. Le groupe fait mouche à presque tous les coups, même sur « Catch Fire » qui pourrait bien être l’équivalent métalleux du tube de l’été tant il est immédiat.

D’une manière générale, passé les deux premiers titres et « Habitual Line Stepper », cette nouvelle offrande dégage un élan positif extrêmement contagieux. On se prend même à oublier un temps que Periphery a longtemps existé par et pour la technique. Ici, la musicalité semble être le maître mot d’un disque plus proche de Coheed & Cambria que de Meshuggah. 

Sans être l’album de Djen ultime, III : Selected Difficulty est, malgré mon étonnement, la suite extrêmement logique de Juggernaut. Nous avions eu la technique, la puissance, l’intensité, la densité, nous avons maintenant l’immédiateté, la mélodie omniprésente, la positivité rayonnante.
Le groupe se fait ostensiblement plaisir à simplifier son propos. Et s’il ne sort pas l’album du siècle, il fait encore une foi preuve d’un talent de composition qui le place loin devant la plupart de ses compétiteurs.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports