PERIPHERY - Juggernaut Alpha & Omega

Chronique

Pochette de l'album Juggernaut Alpha & Omega par Periphery
  1. A Black Minute
  2. MK Ultra
  3. Heavy Heart
  4. The Event
  5. The Scourge
  6. Alpha
  7. Faces
  8. Rainbow Gravity
  9. Four Lights
  10. Psychosphere
  11. Reprise
  12. The Bad Thing
  13. Priestess
  14. Graveless
  15. Hell Below
  16. Omega
  17. Stranger Things

Site(s) du groupe :

MySpace de Periphery
Par Flying Shark

Publié le 15/02/2015

 

Boum. Sérieusement, ce n'est pas humain d'être aussi productif. A peine un an après la sortie de leur dernier EP (Clear), Periphery reviennent déjà avec pas moins de dix-sept chansons réparties sur deux albums (Juggernaut Alpha et Juggernaut Omega) sortis simultanément. Je me suis demandé un moment s'il était plus pertinent de chroniquer chaque album séparément ou de tout regrouper sur un seul post, la seconde solution se sera finalement imposée afin de mettre en avant les parallèles et différences de ces deux (excellents) opus.

Depuis le désormais célèbre Periphery II, les Américains auront parcouru pas mal de chemin, en se détachant peu à peu de certains de leurs aspects djent au profit d'éléments soit plus progressifs, soit au contraire rapprochés d'un mathcore brutal qu'on ne leur connaissait que peu en dehors de leur premier EP. J'avoue avoir pour ma part eu un coup de cœur particulier pour deux chansons : "Alpha" (voir en-dessous de la chronique), située logiquement sur l'album du même nom et "The Bad Thing", que l'on retrouve en revanche sur Omega. La première de ces deux pistes se distingue par une intro électronique qui n'est pas sans rappeler le son d'une certaine console de jeux vidéo (les connaisseurs s'y retrouveront), et un refrain que l'on pourrait presque qualifier de "pop", sans pour autant qu'il dénature le tout. Quand aux riffs, c'est comme d'habitude un truc techniquement barré qui donne une énergie palpable à la chanson, sans bavure et doté d'un mixage clair, net et précis, comme le reste des deux albums d'ailleurs.

"The Bad Thing" garde bien en avant la vague djent de Periphery en y incorporant des vocaux nettement plus agressifs qu'à leur habitude qui descendent progressivement jusqu'au refrain pour laisser place à une voix claire donc Spencer Sotelo a le secret. Et c'est justement ce gus qui impressionne au moins autant que les guitaristes par son aptitude à évoluer d'une voix extrême à une voix parfaitement claire en quelques secondes, sans bavure, et ce, même en live ! Rare et malgré les effets posés dessus, la qualité est tout simplement bluffante. Si on ajoute à ça que Periphery sont des déconneurs absolus (Vous pouvez regarder le clip de "Scarlet" pour vous faire une idée), on tient des gagnants complets.

Pourquoi tant développer sur deux chansons lorsqu'il est question de deux albums qui en contiennent au total dix-sept me direz-vous ? D'une parce que ce sont mes préférées (Ouais, je suis égoïste comme mec), mais aussi et surtout parce que ces pistes sont représentatives du contenu total, tant sur le plan de l'évolution du groupe qu'au contraire sur ce qu'ils ont gardé de leurs débuts. On retrouve ici beaucoup plus d'agressivité que par le passé mais également plus d'évolution vers le progressif et des lignes qui au final, apparaissent à mon sens encore plus travaillées qu'à leur habitude.

 

Ce sont donc deux albums majeurs de la scène djent que nous venons de voir sortir. Il n'est pas risqué de prendre le pari qu'ils resteront gravés dans les mémoires, voire pourront devenir des classiques avec le temps, tant la composition est efficace et la qualité présente. Periphery nous enterrent une fois de plus au carrefour de la virtuosité et de l'inspiration, pour notre plus grand plaisir ( et un peu de frustration aussi, certes).

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports