POISONOUS - Perdition's Den

Chronique

Pochette de l'album Perdition's Den par POISONOUS
  1. Subterranean Rules
  2. Worthless Christ
  3. Creeping Impurity
  4. Demons
  5. Blasphemy Arises For The Knowledge
  6. Perdition's Den
  7. Under The Blessing Of Death
  8. From The Infernal Rift
  9. Black Clouds And Fever
  10. Poisonous

Site(s) du groupe :

MySpace de POISONOUS
Par Born Töo Late

Publié le 22/10/2011

 

Poisonous - Perdition’s Den

Genocide prods 2010

Amateur de pur Death-Metal Occult ? Cette Chronique est pour toi. Les autres, continuez quand même ça peut vous donnez des envies !

Poisonous un groupe de brésiliens pure souche, emmené par E. Evil (basse), Michael Hellriff (gratte/chant) et Alex Rocha (gros cogneur) nous ont fait l’offrande d’une pure galette remplie de haine, du Death-Metal ! La démo (déjà chroniquée ici même par Carole en 2009) nous laissait vraiment sur notre faim. Une démo vraiment courte, une intro, un titre inédit et un cover de Sarcofago. Visiblement ils n’ont pas tenu longtemps avant de nous achever avec cet opus enregistré entre Novembre 2009 et Avril 2010. Pas moins de 10 titres dont deux interludes pour à peine 37 minutes, autant dire que ça trace et que c’est sans aucunes fioritures.

Entrons dans le vif du sujet, une fois la rondelle insérée dans le lecteur, nous avons le droit à une intro qui plonge directement dans l’ambiance occulte de ce Death-Metal si particulier. Son de gratte massif et tranchant, batterie sans triggs, à l’ancienne ! Au bout d’1 minute 30 sec. , le morceau démarre et nous emporte dans un tourment de haine impressionnant, alternant rythmiques lourdes et oppressantes, riffs ultra malsains emmenés par les blasts d’un cogneur de plus de 2 mètres. La voix gutturale et profonde vous enfonce encore d’avantage.

On franchit le cap du premier morceau, et là, quelle claque, le deuxième morceau «Worthless Christ» est une excellente démonstration de violence. Après une très courte entrée musicale, la zik s’enchaine et vous fait remuer les cervicales comme jamais. Un morceaux ultra malsain, tout en gardant un petit coté technique, les riffs sont bossés à fond et l’impact est bien réel. Les morceaux s’enchaînent très bien et part moment, le côté Sud Américain se fait ressentir, avec des riffs Death-Thrash typiques de cette scène encore trop méconnue.

 

La quatrième piste, «Demons» je l’avoue, ne sert pas vraiment à grand-chose; sorte d’interlude de quelques secondes avec voix malsaine déformée grâce à la technologie des studios, qui s’encroute un peu dans le cliché des paroles typique au Death-Metal, vantant les mérites de la soumission aux démons en tout genres. Petit faux pas rapidement corrigé avec le titre suivant.

On est reparti tranquillement dans un morceau alliant force et énergie sans concession avec en prime un passage ultime digne d’une messe qui clôture ce titre. Aucun passage à vide dans les morceaux suivant, toujours cette hargne et ce côté malsain qui vous prend aux tripes. La piste numéro 8 nous relance dans une interlude, mais qui cette fois ci, accompagne bien l’ambiance. A noter que le dernier titre de Perdition’s Den, n’est autre que le morceau «Poisonous» paru sur la démo 2009. J’avoue que les brésiliens ne se sont pas foulés. Ce n’est rien d’autre que l’enregistrement identique à la démo. Bien qu’il tabasse, un petit réenregistrement du titre n’aurait pas été du luxe.

En gros, une bonne galette d’Occult Death-Metal, ils n’inventent rien, d’autres groupes sont passés par là, mais bon sang quelle maitrise ! Le vrai bon Death-Metal à l’ancienne, se fait rare de nos jour, donc merci à Poisonous qui a décidé de prouver que l’Old School n’est pas mort, ça fait du bien de s’en mettre plein les cages à miel !

 

Born Töo Late

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports