POSTE 942 - Long play

Chronique

Pochette de l'album Long play  par POSTE 942
  1. Batavia 00:10
  2. Color of Red 03:24
  3. Whiskey  Ecouter 05:43
  4. Devil's Complaint 03:41
  5. Punky Booster 01:26
  6. 3 02:33
  7. Grace 04:04
  8. Pigs in Paradise 03:47
  9. Lonely Day 03:35
  10. Psycho Love Part. I 03:30
  11. Psycho Love Part. II 02:15
  12. Breathe 05:04
  13. Le Chantier 00:21

Site(s) du groupe :

Site web de POSTE 942
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 17/09/2017

 

Originaire de Tourves, voici POSTE 942 et son premier vrai album « Long play ». Leur gamelle ? Du rock, du hard rock, du « Sudiste », du heavy rock. Leur son ? Un mix qui tiens aussi bien du stoner car parfois saturé (Grace), mais où l’on sent un certain travail plus affiné. Et question musique pure, je trouve qu’ils sont à la croisée de plusieurs chemins marqués du sceau ROCK .

 

Effectivement, bien que de la même famille, chaque titre véhicule des nuances musicales relativement variées . On y trouve des titres comme « color of red » lent, lourd heavy ou d’autres tel« devil’s complain » qui draine à la fois un petit parfum hard rock fin des 70 ‘, pas loin d’un classic rock, le tout enveloppé dans une sauce inquiétante. Quand arrive « Whiskey », on a le droit à un titre qui commence un peu comme les STONES ou un rock sudiste un peu nonchalant puis une cornemuse se fait entendre et on ne peut que penser à BON SCOTT. « Punky booster » qui déboule de suite à bien sûr un petit côté... .punk. Et ils ne peuvent que nous servir une ballade acoustique née sous l’étendard Sudiste, morceau en deux parties qui fait monter doucement la tension (Psycho Love Part. I et Psycho Love Part. II). Ensuite cerise sur le gâteau quand « Pigs in Paradise » prend possession de nos oreilles et bien on se prend une bonne dose de grunge et c’est loin d’être désagréable.

 

C’est le genre d’album, du moins cela a été mon cas, qui ne se prend pas en pleine tête mais qui au contraire doit s’écouter plusieurs fois pour en tirer la substance. Peut-être, par ce que j’ai eu pas mal de cd dans ce genre à chroniquer ces derniers temps, il m’a fallu un petit temps pour apprécier ce « Long play » à sa juste valeur, pour aboutir à la conclusion que leur écriture musicale et le parfum qui s’en dégage, sont attachants. Par contre ce qui saute au visage de suite, c’est le chant : ce dernier ne s’embarrasse pas à pousser la vocalise, genre « je vais tenter ma chance dans The Voice ». Non, lui c’est de l’émotion brute parfois sur cordes éraillées et cela fait du bien. Un peu redneck sur les bords mais du genre énervé. Au final un bon moment.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports