POWERWOLF - Blood of the Saints

Chronique

Pochette de l'album Blood of the Saints par Powerwolf
  1. Agnus dei (Intro)
  2. Sanctified With Dynamite
  3. We Drink Your Blood
  4. Murder At Midnight
  5. All We Need Is Blood
  6. Dead Boys Don't Cry
  7. Son Of A Wolf
  8. Night Of The Werewolves
  9. Phantom Of The Funeral
  10. Die, Die, Crucified
  11. Ira Sancti (When The Saints Are Going Wild)

Site(s) du groupe :

MySpace de Powerwolf Site web de Powerwolf
Par biguiz

Publié le 09/11/2011

Télécharger légalement

Oui mais détrompez vous pauvres buveurs de bière. Car Powerwolf propose le petit plus qui fait la différence. Non pas 2 CD pour le prix d'un, pas 3 CD pour le prix de 2 avec un pendentif en cadeau, mais une atmosphère tout simplement prenante pour les amoureux de ce style qui donne au combo un style « presque » inimitable.

En effet, le groupe est basé sur les parodies de chants religieux, à grands renforts d'orgue agrémenté de quelques chœurs (le titre « Blood of the Saints » est une allusion à un passage du best seller La Bible). De ce fait, les paroles traitent de religion au second degré donc, de loups, de vampire et autres amateurs d’hémoglobines. Les titres des chansons ne sont pas non plus anodines. Après les « Resurection by Erection » ou « Raise Your Fist, Evangelist » du précédent album, nous avons le droit ici aux très fins « All we Need is Blood » qui semble dédicacé aux Beatles, à du « Sanctified with Dynamite » ou encore du « We Drink your Blood » qui feront certainement un carton lors des prochaines messes du dimanche matin avec papi Jacquot et mamie Ginette.

Powerwolf propose donc un heavy métal dans la pure tradition germanique, sans grande surprise pour les puristes. Mais les amateurs de refrains entêtants, d'ambiance à l'orgue à faire hurler un loup au clair de lune, de riffs tranchants et de rythmes puissants seront comblés.

Le chant est en outre un gros point fort puisque le chanteur Attila Dorn, faux prêtre roumain, possède une gamme assez vaste, passant de chants furieux et inquiétants à des parties plus lyriques. Un chant moitié heavy, moitié opéra.

La production pour ne pas gâcher est de très bonne qualité, laissant la place à tous les instruments. Pour celles et ceux qui connaissaient les albums précédents, nous avons ici le digne successeur de « Bible of the Beast », et une alternative intéressante à ce qui est pour moi leur meilleur album « Lupus Dei ».

Dans tous les cas, 10 minutes de votre temps pour écouter les 2 premières chansons vous donneront une indication fiable sur la sensibilité musicale que vous aurez par rapport à Powerwolf. L'album durant 40 minutes ce sera un bon révélateur. Les vidéos sur le net sont également à prendre au 15e degré, les membres étant maquillés tels des cadavres.

J'ai découvert ce groupe cette année grâce à un magazine de Hard Rock à l'envers (^^), et je me suis acheté depuis la discographie presque complète. Ne soyez donc pas étonné de la note puisque je suis fan, au moins c'est dit. A force de côtoyer des chevelus, je sais que ce style ne fait et ne fera pas l'unanimité (mais c'est pas original, c'est du déjà entendu, etc etc), tout comme je sais qu'il y a un public très demandeur. Car même si le genre n'est pas révolutionné, il est au moins décliné de façon humoristique à grands renforts de claviers omniprésents.

Certes c'est complètement kitsh, mais c'est totalement assumé ce qui donne une sacré bonne humeur à la galette. Au réveil, au déjeuner devant la météo d'Évelyne Dhéliat, le soir enfermé dans sa chambre dans le noir, Powerwolf vous emmènera au bout de la nuit, tels des démons de minuit...

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports