PRIMAL AGE - A Hell Romance

Chronique

Pochette de l'album A Hell Romance par Primal Age
  1. When man loses himself for ever
  2. Genesis of self end
  3. A hell romance
  4. Chimera dominiopn-Verse Alpha
  5. Tragic prphecy-Verse Omega
  6. Kiss sentence for your funeral
  7. Suicide intervention to cherish the grace
  8. Feed your life with precious words
  9. Against the grain
  10. Behind a wall of beauty
  11. Questionning the essence
  12. Sermon through bright concerns

Site(s) du groupe :

MySpace de Primal Age
Style : voir chronique
Par Orianne

Publié le 03/02/2008

 

On ne l’attendait plus et voilà que Primal Age revient après 8 ans d’absence et leur The Light To Purify qui avait su marquer les esprits. On se demande avant de l’écouter ce à quoi on doit s’attendre exactement de la reformation du groupe et aussi comment vont-ils retrouver leur place après tant d’années de déferlement de la vague metalcore. Les formations se sont multipliées à ne plus compter, le mouvement s’est transformé en mode, parfois au détriment de l’originalité et de la visibilité des meilleurs. Il semble néanmoins que Primal Age ait su renaitre de ses cendres et nous offre un nouvel opus assez intéressant.
A Hell Romance est un album sombre et torturé, un véritable enfer entouré de sucre amer avec une intro et une outro captivante. Les 40 minutes qui défilent au milieu ne laissent que peu de répit. Riffs dissonants qui martèlent, blast beat plus qu’efficaces, chant hurlé puissant et assez linéaire font de cet album une réalisation complexe passant d’univers death à des rythmiques hardcore. Résolument metal, le son parait presque sourd tout au long des compos ce qui renforce cet aspect très sombre de descente aux enfers.
Bizarrement, et alors que A Hell Romance est un album plutôt riche et varié musicalement, la production fait qu’il laisse un certain gout de monotonie. Les titres s’enchainent mais le tout a du mal à décoller. Ca reste assez lisse et sans grande surprise surement du au fait que la production se soit voulu trop soignée (ce qui révèle être un désavantage pour la musique qui aurait surement mérité d’être mise en avant plus à vif). Le mur du son ne prend pas vraiment, il y un « je ne sais quoi » de trop aseptisé qui reste en suspend.
Au final, Primal Age prend certainement tout son sens sur scène où il devient difficile de tricher, ce qui leur permet de révéler toute leur puissance réelle.
A Hell Romance est un bon album qui mérite de nombreuses écoutes et qui saura en transporter plus d’un. L’expérience du groupe se fait sentir ce qui conforte Primal Age dans la catégorie des groupes plus que crédibles et à prendre au sérieux. Musicalement riche et avec une énergie bien assise, A Hell Romance vaut vraiment le coup d’oreille.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports