PRIMAL AGE - A silent wound

Chronique

Pochette de l'album A silent wound  par PRIMAL  AGE
  1. The Whistleblowers Vs World Health Organization
  2. A Silent Wound (ft. Felipe of Confronto)
  3. Counterfeiters of the Science
  4. To Jeff (Slayer Medley) (ft. Kobe of Loyal To The Grave and Julien of Benighted)

Site(s) du groupe :

Site web de PRIMAL  AGE
Par olivier no limit

Publié le 02/07/2017

 

Ce qu’il y a de bien quand on est chroniqueur c’est qu’on tombe parfois sur de la bonne musique qui réjouit les tripes et qu’on découvre un tas de groupe qui ont de la bouteille. C’est le cas avec ce « A silent wound », petit EP 4 titres craché par un combo Normand nommé PRIMAL AGE et qui donne dans un mélange entre hardcore et metal fortement influencé par le thrash.

 

Né en 1997, ils n’avaient plus rien sorti depuis 2010 et là ils ont invité des gens très calmes tels que Julien de BENIGHTED et Koba de LOYAL TO THE GRAVE (originaire de TOKYO !), afin qu’ils participent au titre hommage « To Jeff », meddley où l’on retrouve des titres de SLAYER comme « South of Heaven », » Dead Skin Mask », »Angel of Death », « Raining Blood ». Mais il y a d’autres brulots taillés dans le béton tel ce « A Silent Wound » qui commence sur les chapeaux de roues dans la veine d’ un death n’ roll venu du Nord et qui se termine lourd et lent dans la grande tradition H& C. N’oublions s pas non plus « A Silent Wound » au riff mélodique inquiétant avec en guest star Felipe du groupe CONFROTO. Et puis, mon préféré morceau (comme dirait mon fils), « Counterfeiters of the Science » petite machine thrascore ultra efficace. En fait chaque titre fait mouche dans la force d’impact qu’il dégage.

 

On sent une longue route derrière eux, avec pas mal de concerts à leur actif (ils ont tourné au Mexique, au Japon, au Brésil). Leur musique est une arme bien huilée qui vous rentre dedans directe et si vous n’hochez pas la tête dès les premières secondes d’écoute c’est que vous êtes malades. De l’acier armé assorti d’un bouquet de voix qui ne donnent pas dans la douceur, une section rythmique comme un métronome genre « mouvement perpétuel » et des guitares pleines de disto en bois dur. Et derrière le gros son, une manière de cuisiner leur musique qui fait … qu’ils ont « le truc » en plus. Je ne connaissais pas ce combo et j’avoue avoir été conquis par leur musique……juste un problème : beaucoup trop court, ça laisse sur sa faim !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports