PRIME SINISTER - United in violence

Chronique

Pochette de l'album United in violence par Prime Sinister
  1. I-Burn's Fight
  2. II-Eat the Flesh
  3. III-The Den of Demise
  4. IV-In Guns We Trust

Site(s) du groupe :

MySpace de Prime Sinister
Style : voir chronique
Par Lora

Publié le 15/04/2007

 

En attendant le premier album de Prime Sinister qui devrait arriver courant 2007, le désormais trio nous offrent une mise en bouche (à télécharger gratuitement sur http://www.myspace.com/primesinister ) qui devrait logiquement être à l’image de l’album à venir. Après une séparation quelque peu brutale avec le chanteur-gourou d’Undercover en pleine tournée américaine (on vous passera les détails…), Pills (guitariste et nouveau chanteur!), 96 (bassiste) et Fuse (batteur) continuent l’aventure à trois. Force est de constater que les prestations vocales de Pills sur « United in Violence « sont bien plus convaincantes que celles de « O » du temps d’Undercover Slut, mais passons, Prime Sinister n’à rien à voir avec Undercover, nous avons à faire à un nouveau groupe qui, dorénavant , n’hésite pas à se faire photographier à visage découvert. A visage découvert certes, mais dans un style résolument obscur, limite malsain, grâce à un son gras et lourd accompagné d’une rythmique bien saccadée. Le groupe évolue dans un univers de violence, à en juger par la pochette ainsi que par les titres des chansons et de la démo (« United in violence », « In guns we trust »). A l’écoute de ces quatre titres, une question vient à l’esprit : pourquoi, du temps d’Undercover, était-ce O et non pas Pills au chant ? En effet, la voix de ce dernier est bien plus grave, virile et plus appropriée à ce genre de musique. Le son de Prime Sinister s’impose dans la lignée rock – indus et n’a rien à envier à ses aînés. Même si l’ambiance a évolué, je parie que, malgré ce changement de line-up, les fans de la première heure seront ravis et soutiendrons Prime Sinister. D’un point de vue un peu plus critique, je dirais que l’ensemble fait un peu trop « bloc » à mon goût, malgré un mixage plus que correct. Les morceaux restent simplistes et ont le mérite de se retenir facilement, et bien que les solos soient prometteurs, ils n’auraient pas souffert d’être un peu plus poussés. En bref, s’il devait y avoir un tube, ce serait « Eat the Flesh » et s’il devait y avoir un hommage au hard rock, ce serait « In guns we trust ».Coup d’essai réussi pour Prime Sinister dont le son ne rappelle en rien le nom du groupe. Undercover Slut n’est plus, vive Prime Sinister. Ce sera le mot de la fin.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports