PRO-PAIN - Straight to the Dome

Chronique

Pochette de l'album Straight to the Dome par Pro-Pain
  1. Straight to the Dome
  2. Payback
  3. Nothing Left
  4. Bitter Pill
  5. Pure Hatred
  6. Sucks to Be You
  7. Bloodlust for War
  8. A Good Day to Die
  9. Fallen Son
  10. Judge
  11. Zugabe !

Site(s) du groupe :

Site web de Pro-Pain
Par olivier no limit

Publié le 08/11/2012

Télécharger légalement

« Straight to the Dome », le nouveau Pro-Pain ! Les barons du crossover/hardcore sont de retour. Du coup deux larmes coulent de mes glandes lacrymales : une grosse de joie et une petite de tristesse. Cet album est certainement un des plus violents qu’ils aient pondu depuis …. « The Truth Hurts » paru en 1994. Alors explication.

La larme de tristesse est parce que Tom Klimchuck à la guitare ne fait plus partie du groupe. J’aimais beaucoup ce type, sa touche, ses solos. J’ai dû voir ce groupe au moins 6 ou 7 fois et je pense qu’il me manquera quand je les reverrai sur les planches.

Par contre est-ce l’arrivée des deux nouveaux dont le batteur Belge Sanders Jonas, en tous les cas dès l’intro de « Straight to the Dome », on annonce la couleur : c’est du très méchant et la voix du leader Gary Meskil , vomie sa haine avec une rage vengeresse pendant que les tempos style « bulldozer lancé à pleine vitesse » écrasent les décors du quotidien en ne faisant pas de prisonnier.

Les riffs assassinent, les solos comme celui du monstrueux hardcore /speed thrash « Bloodlust for War », vous cisaillent le cerveau ; on trouve aussi des chœurs féminins sur « A Good Day to Die » ce qui est rare dans le monde du H&C New –Yorkais et puis il y a toujours la petite patte particulière de Pro-pain, de ces mélodies qui accrochent, sauf que là c’est l’impact qui prédomine. Exception faites de « Zugabe ! » sorte de punk /rock au refrain fédérateur un peu celtique rock.

Ce groupe pas assez célèbre à mon gout mais respecté par la scène metal, vient de faire pêter une bombe atomique dans la mare aux canards et j’espère qu’ils vont enfin se hisser dans la cour des poids lourds du genre. De quel genre ? Du leur pardi, vu qu’ils ont un style qui leur est propre, toujours en mutation depuis leurs débuts en 1992 avec toutes une kyrielle d’albums pour en témoigner, exception faites du mauvais « NO END IN SIGHT » qui fut leur seule faute de gout.

Après c’est un fan de longue date qui vous parle, un passionné, mais je crois être objectif en disant que celui-là est un des plus hardcore, teinté parfois de thrash, qu’ils aient fait...depuis longtemps.

Une tuerie pour ceux qui vénère ce groupe.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports