PRO-PAIN - Voice of Rebellion

Chronique

Pochette de l'album Voice of Rebellion par PRO-PAIN
  1. Voice of Rebellion
  2. No Fly Zone
  3. Righteous Annihilation
  4. Souls on Fire
  5. Take It to the Grave
  6. Age of Disgust
  7. Bella Morte
  8. Cognitive Dissonance
  9. Blade of the Cursed
  10. Crushed to Dust
  11. Enraged
  12. Hellride
  13. DNR (Do not Resuscitate)
  14. Fuck this Life

Site(s) du groupe :

Site web de PRO-PAIN
Par olivier no limit

Publié le 14/06/2015

Télécharger légalement

Et le revoilà : PRO-PAIN l’increvable ! Le prince du hardcore crossover est de retour avec son 16 me album « Voice of Rebellion ». Son leader, Gary Meskil, qui officie en tant que bassiste et pousseur de de gosier, a toujours sa colère accrochée en bandoulière.

Ce groupe, qui aurait pu devenir célèbre, est respecté dans le métier et possède le statut de groupe culte. Ce qui est mérité.

Un son particulier, un style, qui d’album en album mélange hardcore et metal divers selon l’humeur du moment. Pour moi un seul faux pas au cours de leur carrière, l’album « NO END IN SIGHT » paru en 2008.

Quant à maintenant.

Si vous vous attendiez à quelque chose de novateur, ce n’est pas la peine d’y croire. PRO-PAIN fait du PRO PAIN et aucunes surprises à l’horizon. On se retrouve parfois à l’époque de « Foul Taste of Freedom » comme pour ce « No Fly Zone » à l’intro rappé mais rien d'original dans les compos.

Cependant, Garry ne joue pas en pilotage automatique, car, perso, je suis rentré là-dedans en découvrant des morceaux qui, bien que ne surprenant pas, assènent leur pesant d’agressivité, à coup de riffs simples et de rythmiques porteuses, finissant rapidement par vous happer, pour peu que vous soyez fan.

On sent que chaque morceau est habité d’une certaine passion. De bons titres, tout simplement.

Et oui, ici, c’est un cru efficace et avec des compos qui tiennent vraiment bien la route.

Difficile de trouver une « chanson » qui soit faible. « Take It to the Grave »,”Voice of Rebellion”, “Bella Morte”, autant de petits brûlots incandescents qui vous donnent envie de lever le poing.

Pourtant 14 titres c’est beaucoup, mais pas d’essoufflement.

Même en fin d’album, « Hellride », « DNR (Do not Resuscitate », « Fuck this Life” ne baissent pas la garde et ne montrent aucun signe de faiblesse.

Enfin, même si je regrette Tom Klimchuck, son remplaçant sait lui aussi envoyer des solos qui rajoutent un vrai plus à leur musique.

Alors on résume : cette nouvelle offrande fait plaisir à entendre !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports