PSYCHO CHOKE - No Place In My Soul

Chronique

Pochette de l'album No Place In My Soul par Psycho Choke
  1. Drop Dead
  2. Ratrace
  3. Give It Up (feat. Gary Meskill of Pro-Pain)
  4. No Place In My Soul
  5. Days Of Fall
  6. Pathogenic
  7. The Fin Art Of Being Idle
  8. Gauge
  9. Suicide Forest Tape
  10. Anfo
  11. The Raw Art Of Being Idle

Site(s) du groupe :

Site web de Psycho Choke
Par Baptiste

Publié le 13/07/2015

 

Dire que Psycho Choke m’avait botté les fesses avec son précédent effort Unraveling Chaos relève de l’euphémisme. Leur mélange de metalcore, thrash et neo à la tournure résolument moderne n’était pas loin d’être le truc le plus efficace sorti ces 5 dernières années. Quand enfin nos amis grecs ont décidé de lui donner un successeur, j’étais pour le moins enthousiaste ! Et enfin le voilà : Psycho Choke sort No Place In My Soul pour à nouveau tout emporter sur son passage.

Et ça commence bien avec l’excellent « Drop Dead ». On est en terrain connu : un growl surpuissant, des riffs syncopés et rentre-dedans, un fond mélodique accrocheur. Pas foncièrement de nouveauté mais un morceau annonciateur du meilleur pour la suite. Le groupe semble être revenu avec les meilleures intentions !

Mais dès le deuxième titre les choses se gâtent un peu. Rien de grave mais un sentiment désagréable de facilité. Le chant clair revient un peu trop fréquemment et de façon un peu prévisible.Le groupe redresse cependant vite la barre. « Give It Up », en duo avec Gary Meskill de Pro-Pain, vient remettre les pendules à l’heure, « No Place In My Soul » venant enfoncer le clou dans un style beaucoup plus mélodique.

A ce stade il semble assez clair que le groupe n’ait pas perdu sa verve… A un détail prêt. Un des gros points fort de Unraveling Chaos était l’utilisation parcimonieuse et intelligente du chant clair qui apportait une dose de fraicheur bienvenue. Le chant clair est toujours là mais est malheureusement devenu un passage obligé.
Si ça fonctionne très bien sur « No Place In My Soul » ou « Days Of Fall », les passages en chant clair de « 12 Gauge » ou « Ratrace » viennent gâcher des morceaux pourtant très bons.

Cet état de fait rend la musique du groupe plus passe-partout, plus prévisible, faisant ainsi perdre de son charme à une formation qui enthousiasmait par sa sincérité et la qualité de son songwritting.
Cela dit, Psycho Choke n’est pas devenu un groupe de merde du jour au lendemain ! Ce nouvel album regorge de tubes en puissance. En plus de ceux déjà cités, on peut ajouter « Pathogenic » et sa rythmique dévastatrice, ou encore « The Raw Art Of Being Idle » au refrain imparable. Même quand le groupe range l’artillerie et se fait velours sur « The Fine Art Of Being Idle », la pilule passe impeccablement. Manifestement à l’aise pour composer des chansons à l’univers plus fouillé, les grecs semblent avoir encore une grande marge de progression dans le futur.

Le bilan est donc mitigé pour cette nouvelle offrande. D’un côté, Psycho Choke reste une redoutable machine à tube, pas de doute là-dessus.Et d’un autre côté, cet usage abusif du chant clair couplé à une absence de prise de risque a rendu leur musique plus prévisible bien que toujours savoureuse.Il ne faudrait pas faire le coup 10 fois mais ça passera encore pour cette fois ! Inutile de se gâcher son plaisir en suranalysant tout : No Place In My Soul déboite et, sans se hisser à la hauteur de son glorieux prédécesseur, propose encore quelques tubes qui ne sont pas prêt de quitter votre esprit !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports